Auteur Sujet: [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)  (Lu 2307 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4745
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #50 le: 28 août 2017 à 09:49 »
Pas forcément des attentes très élevées de ma part, mais de façon générale, votre ressenti est d'un réel intérêt pour moi.

Après, je ne sors pas ce genre de scènes très souvent et elles sont supposées être cruciales dans les processus de réorganisation des croyances des personnages. Donc forcément, ça attire d'autant plus mon attention sur vos retours.

Edit: Je me suis permis d'ajouter le prénom de Lance d'Or: Zulur; en pratique, l'ensemble formé par son prénom et son nom s'utilise comme un titre, et ne peut donc pas vraiment être dissocié.
« Modifié: 28 août 2017 à 09:56 par merson »
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

Xlatoc

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4693
  • Sexe: Homme
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #51 le: 20 octobre 2017 à 21:42 »
Mis à jour !  ;D

Rafaël sera sûrement inconscient ou indisposé demain, mais n'hésitez pas m'envoyer un sms ou un coup de fil si vous avez une question et que Rafaël est actif ! ^-^ Au moins, vous verrez que sans lui, vous êtes perdus ;)

Si vous me faites des séquelles, je vous hais ^-^

Prochain passage moi : 11 novembre puis 15 décembre à priori (pour la Cellule, donc là plutôt le dimanche...).
Par la Plume et par l'Epée ! (mais la rangers coquée fait aussi l'affaire)
Better dead than smeg.

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4745
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #52 le: 26 novembre 2017 à 08:42 »
Allez Luciole! Je crois en toi!
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

Luciole

  • Fir Bolg
  • ****
  • Messages: 427
  • Sexe: Femme
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #53 le: 14 décembre 2017 à 14:50 »
 Maj de 4 résumés sur 8 je commence par la fin, je doute d'avoir le temps de les faire avant ce week end, mais je rattrape peu à peu mon retard^^
Fais que le rêve dévore ta vie afin que la vie ne dévore pas ton rêve .

Xlatoc

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4693
  • Sexe: Homme
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #54 le: 14 décembre 2017 à 15:41 »
Gambattene !!!
Par la Plume et par l'Epée ! (mais la rangers coquée fait aussi l'affaire)
Better dead than smeg.

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4745
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #55 le: 14 décembre 2017 à 16:30 »
Merki merki merki  :iloveyou:
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

Xlatoc

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4693
  • Sexe: Homme
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #56 le: 13 janvier 2018 à 10:57 »
Mis à jour :)
Par la Plume et par l'Epée ! (mais la rangers coquée fait aussi l'affaire)
Better dead than smeg.

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4745
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #57 le: 13 janvier 2018 à 14:42 »
Petites corrections orthographiques. Sinon, c'est cool!
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

Xlatoc

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4693
  • Sexe: Homme
Les dits de Raphaël, Emissaire de La Lumière Céleste - Partie Trois
« Réponse #58 le: 23 février 2018 à 11:06 »
Partie Trois: Les Secrets de l'Avant

Partie précédente - Partie suivante


En fait de renflouer les caisses de la Fraternité, notre période à la Cité des Ponts aura eu un solde nul. Tout est tellement cher, et il aura fallu graisser tellement de mains pour nouer le moindre contact et renforcer les alliances contractées que tous nos gains y sont passés.

Ceci dit, tout cela n'a pas été vain, loin de là. En nous associant, Réséda et moi avons pu nouer des contacts fiables et des alliances avec toutes les guildes et branches de l'administration utiles à notre Fraternité : contrôle des portes, des quais, marchands, distribution des ressources matérielles, répartition des forces de travail, chantiers de construction, bibliothèques, politiques...c'est un vrai travail de fond que nous avons mené, chacun à notre manière, mais les résultats sont là : la Fraternité est bien implantée dans la Cité des Ponts, reconnue et a désormais ses afflux personnels et réguliers de ressources. Notre histoire et le réseau de lumière que nous tissons s'étoffe donc.

Io a même essayé de contacter d'éventuels réseaux clandestins, mais il semble que la Cité des Ponts n'en ait pas... au moins un point positif pour ce Stallite.

Parlant de Io, il s'avère être un fervent défenseur de Solaar, et m'a beaucoup aidé à développer ma pensée, mes ressentis et le nouvel art martial sans agressivité dont je ressens le besoin pour vaincre l'Obscur. Nous nous sommes beaucoup entraînés ensemble et avons tissés des liens de confiance. D'ailleurs, toutes ces recherches et expériences commencent à porter leurs fruits et à se concrétiser. De nombreux habitants de la Cité des Ponts et quelques membres de la Fraternité nous ont rejoint dans cette démarche, qui prend désormais la forme d'un courant religieux propre, une philosophie baptisée "Voie de Solaar Intérieur". Une Prôneuse de la Cité des Ponts, Rafa, s'est même totalement engagée dans cette démarche et en compile les recherches, enseignements, préceptes. Elle a décidé de prôner désormais en ce sens. Par ailleurs, elle s'est portée volontaire pour initier le "flux retour" de cette philosophie aux membres de la Fraternité qui nous suivent et arrivent par vagues. Après tout, ils sont assez nombreux, surtout à Nâh et Jéru, qui ont été emballés par le message de la Fraternité voire m'ont donné un rôle de modèle, à ma surprise. Autant donc faire en sorte qu'ils ne prêchent pas en mon nom des valeurs auxquelles je ne me rattache pas. Et cela diffusera la Voie de Solaar Intérieur.

Tout aussi important sinon plus, grâce aux compilations et études de cartes de l'Avant, racontars de Marcheurs, légendes locales et écrits poussiéreux, nous avons réussi à nous faire une idée assez précise de la route que nous allons suivre en bateau et à pied, et des idées assez bonnes de potentielles ruines de l'Avant à fouiller.

Pour couronner le tout, Rodrigo a orchestré la fabrication non pas d'un mais deux bateaux. Pas des barques. De véritables esquifs, stables, capables d'accueillir Hommes et matériels, dont vivres et récoltes, pour plusieurs semaines. La propulsion se fera par rames, moins sujette aux récifs et plus discrète depuis la côte. Leur achèvement a causé de profonds émois dans le Stallite et une grande admiration pour les réalisations de la Fraternité. Cela va alimenter notre légende et motiver d'autant plus de personnes à nous rejoindre, bien que beaucoup attendent de voir si les navires reviendront en état avant de s'emporter plus que cela. Mais ils flottent, se dirigent et se chargent et déchargent à loisir. Certes, d'aucuns parmi nous ne sont pas très enthousiastes concernant ces moyens de transport, mais je suis sûr que tout se passera bien et qu'ils se feront une raison tôt ou tard.
En l'honneur de notre protecteur et camarade trépassé trop tôt, les bateaux sont baptisés Râ et Oul. Roberturo a approuvé avec force libations de Sthôl... au moins deux jours à chanter ses louanges à qui voulait l'entendre (plus de personnes qu'on pourrait le croire).

C'est sous d'excellents auspices que nous partons avec Râ et Oul, longeant la côte et escortant le groupe terrestre, en direction de La Faille et le long du Grand Désert du Vide. Très vite, nous constatons que la vitesse des embarcations permet de partir en éclaireur et éventuellement de poser les bases d'un camp voire d'une Halte pour faire gagner du temps aux piétons, avant des fouilles approfondies.

Malheureusement, nous tombons rapidement sur une Mortezone. Le repérage nous informe qu'elle n'est guère large, mais s'enfonce profondément dans les terres, quoique fort peu sur le large. Il faut de longues discussions pour convaincre les irréductibles de la marche que le risque, l'inconnu et le temps du détour n'en valent pas la peine et que donc, monter pour quelques minutes dans Râ et Oul sera beaucoup mieux. Enfin, nous y parvenons.

Nous croisons plusieurs Mortezones de ce même genre, ce qui ne manque pas de nous interroger. De plus, les zones où nous pensions trouver des ruines s'avèrent toutes submergées, les villes ciblées étant côtières au temps de l'Avant et le niveau des eaux ayant monté depuis. Cela, il faut bien l'avouer, brise un peu notre enthousiasme et notre espoir de réussite. Et les Mortezones sont vraiment répétitives... Curieux...

Du coup, nous prenons le temps de mieux recroiser les cartes, avec nos relevés actuels. Il se dégage une sorte de lien, de coïncidence ou de schéma, qui nous apporte plus de questions que de réponse. D'abord, les anciens, du moins les villes que nous ciblons, étaient bien toutes en bord de mer, donc la probabilité de ruines accessibles est faible. Toutefois, nous repérons une ville, plus loin sur notre route, suffisamment importante et haute pour que nous ayons bon espoir d'en trouver des reliques. Deuxième chose, bien plus intrigante : les Mortezones ont l'air d'être liées à des anciennes zones de forte activité humaine. Pas des villes, mais des croisements de routes, des structures particulières, qu'on peut assez bien superposer aux Mortezones relevées, trop régulièrement pour que cela soit une simple coïncidence.

Tout cela nous laisse bien songeurs, mais ragaillardis dans notre volonté de découvrir l'origine de la Chute. Qu'y faisaient les anciens? Pourquoi? Dans les prochaines Ruines, dont nous rêvons les contours sur l'horizon, nous espérons bien trouver des premières clés de réponses à ces questions...
« Modifié: 23 février 2018 à 13:29 par merson »
Par la Plume et par l'Epée ! (mais la rangers coquée fait aussi l'affaire)
Better dead than smeg.

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4745
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #59 le: 23 février 2018 à 11:53 »
Comme le dira Erdred à sa jeune scribe dans quelques années: "L'Avant", pas "L'Avent"! Sinon, "Sthôl" et pas "Schtoll" (même si ça se prononce bien "Chtole"), et votre architecte naval, Rodrigo et non pas Rufus, plus quelques corrections mineures.

J'ai aussi ajouté des liens de navigation dans les blocs de titrage de tes résumés

C'est très cool! Le nom est très bien...
« Modifié: 23 février 2018 à 13:30 par merson »
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

Xlatoc

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4693
  • Sexe: Homme
Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #60 le: 23 février 2018 à 14:54 »
J'ai vraiment un problème avec Rodrigo et Rufus...je confonds TOUT le temps  :'(
Par la Plume et par l'Epée ! (mais la rangers coquée fait aussi l'affaire)
Better dead than smeg.

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4745
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : Re : [Dark Earth] Solaria: Les Carnets de Route (Résumés)
« Réponse #61 le: 23 février 2018 à 18:35 »
J'ai vraiment un problème avec Rodrigo et Rufus...je confonds TOUT le temps  :'(
C'est pourtant facile: Un seul des deux est bancal  >:D

Au passage, j'ai mis à jour les notes de Bettina.
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris