Auteur Sujet: Journal de campagne (Azaka approuve ce message)  (Lu 1719 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Journal de campagne (Azaka approuve ce message)
« le: 14 septembre 2018 à 11:17 »
Attention aux spoils pour les curieux ! Si vous comptez jouer un jour à la campagne Tomb Of Annihilation de D&D5 allez-vous en vite ! 
(Et pour les joueurs à ma table, n'allez pas vous renseigner dessus évidemment)

1495 - L'année du Pion du Tyran : Les Royaumes oubliés sont frappé par une terrible affliction, les vivants qui par le passé ont été ramené à la vie se décomposent lentement et inéluctablement. Plus aucune magie n'est capable de ramener l'âme des morts dans leurs corps, scellant à tout jamais le destin de ceux tombé depuis le début du fléau. Cette malédiction semble se répandre comme une trainée de poudre à travers tout Féerune sans connaître de frontière. Les oracles l'appellent la Longue Mort.

« Modifié: 25 mars 2019 à 10:47 par Xev »
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (enfin un sujet serieux)
« Réponse #1 le: 07 octobre 2018 à 00:47 »
Première séance :
Zaldara Cordress est plus connue sous le titre de Duchesse de la pourriture.
Cette ancienne liche vit dans le Manteau Boisé depuis des siècles. Le reste de la Côte des Épées a passé un accord avec Zaldara. Tant que personne ne l'a dérange elle ne quitte pas la foret. Mais cette armistice est sur le point d'être brisée.
Avec la Longue Mort qui se repend à travers Faerun, un groupe de Ménestrels mené par Remallia Havrefeuille a un plan pour trouver sa source. Dans un pari désespéré, ils ont prévu d'attaquer la tour de Zaldara pour trouver ce qu'elle sait sur cette malédiction. Les Ménestrels ont besoin de toute aide possible pour survivre l'assaut, si ils en ressortent vivant ils pourraient bien avoir les informations nécessaire pour sauver des millions de vie.

C'est ainsi qu'un groupe d'infortune formé autour de la mort d'une des nombreuses victimes de la Longue Mort a rejoint ce raid.
Ces aventuriers se sont infiltrés dans le souterrain de la tour pendant la bataille, ont déjoué avec brio chaque pièges laissé par la liche puis ont volé le phylactère de Zaldara. Pour récupérer son phylactère, la Duchesse de la Pourriture a révélé ce qu'elle savait sur les origines de la Longue mort aux aventuriers. Un artefact maléfique surpuissant nommé l'Exacteur d'âmes a été amené sur le plan matériel et a été caché quelque part dans les profondeurs de la jungle du Chult.
Suite à cette mission réussi, le groupe d'aventurier a été commissionné par une influente marchande de la Porte de Baldur nommé Syndra Silvaine pour suivre la piste de l'Exacteur d'âme. Elle leurs a remis un colis ainsi qu'une lettre à transmettre au prince marchand Wakanga O'tamu situé dans Port Nyanzaru, sur la péninsule de Chult.
« Modifié: 08 octobre 2018 à 11:22 par Xev »
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (enfin un sujet serieux)
« Réponse #2 le: 12 octobre 2018 à 13:56 »
Deuxième séance :
C'est à bord de la Lance d'écume, un navire piloté par la capitaine Skrenn Courtelangue, que notre groupe d'aventurier se rend vers la péninsule du Chult.
Le voyage se passait sans encombre jusqu’à la rencontre nocturne avec un navire de pirate gnolls. La confrontation entre les deux équipages a été assez violente cependant nos voyageurs ont réussi à bravement temporiser la menace jusqu'au lever du soleil.
A l'aide d'un objet magique de la capitaine, Saradas a appelé à son insu Aremag le dragon tortue. Le navire pirate a été réduit en morceau par la créature gigantesque, mettant fin brutalement à la bataille navale.



Après avoir été extorqué une somme conséquente d'or par leur gigantesque sauveur aquatique, nos voyageurs ont pu rejoindre les verdoyante côtes du Chult.
C'est en pénétrant dans la baie de Chult qu'ils découvrirent leur destination, le seul bastion de civilisation présent sur la péninsule : Port Nyanzaru.



Il s'agit d'une ville portuaire enclavée par la forêt tropicale, presque toutes les cités du monde connu communiquent avec cet extraordinaire comptoir marchand. Dans ses rues colorées les habitants locaux côtoient des reptiles titanesques endémique de la péninsule, plus communément appelé dinosaures.
Une fois le pied à terre après ce voyage d'une dizaine de jour, le groupe d'aventurier à rapidement essayé de trouver un marché pour changer d’équipement, la chaleur étouffante du climat tropical étant le principale facteur de cette decision. Cependant la ville est assez labyrinthique pour les nouveaux arrivants et des dizaines de marchés différents existent dans les rues bondés. C'est donc après avoir acheté un énorme steak de plésiosaure au Grand Souk qu'ils décidèrent l'aller directement rendre visite au très connu prince marchand Wakanga O'tamu pour lui remettre le colis ainsi que la lettre de Syndra Silvaine.

Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (illustré et tout)
« Réponse #3 le: 26 octobre 2018 à 15:32 »
Troisième séance :
C'est dans la villa du prince marchand que nos aventuriers rencontrèrent Wakanga O'tamu ainsi que son invité, le célèbre écrivain Volothamp Geddarm. Wakanga fut surpris d'apprendre que l'origine de la Longue mort soit dans le Chult, néanmoins il accepta de composer une carte de la péninsule à partir des informations compilées par Syndra Silvaine. La confection de la carte allant prendre quelque temps, il leur dit de repasser deux jours plus tard pour la récupérer.
Volo raccompagna les aventuriers en ville, leur parlant des différents quartier de la ville, de la position des auberges les plus accessible ainsi que du fait qu'ils devraient engager un guide si ils comptent partir dans la jungle.



Une fois séparés de l’écrivain ils décidèrent d'aller faire des emplettes, seulement ils furent rapidement interrompu par le chaos que provoquait un dinosaure fou de rage dans une des rues. Ils arrivèrent a calmer l'ankylosaure frénétique et le propriétaire de l'animal les remercia pour leur intervention. Ce dernier est un nain albinos nommé Burgell, redevable pour l'aide apporté ainsi qu'impressionné par leurs competences, il proposa aux aventuriers de représenter l'équipe du Nord pour la très célèbre course de dinosaure hebdomadaire de Port Nyanzaru. Cette derriere a lieu le matin de la journée suivante et nos protagonistes acceptèrent immédiatement (visiblement ravi de participer à un événement ayant l'air aussi exotique que dangereux).
Il passèrent le reste de la journée à acheter des vêtements / faire les boutiques / glaner des rumeurs sur les environs / réserver des chambre. C'est d’ailleurs dans la taverne du Lézard foudroyant qu'ils rencontrèrent deux guides, le nain balafré Hew Coupepierre, revendiquant à qui veux l'entendre (et aux autres aussi) qu'il a déjà traversé tout le Chult de long en large, ainsi que Azaka, une native de la jungle ayant l'air d'avoir du mal à se remettre d'une gueule de bois certaine.


Après une rapide discussion avec Azaka ils apprirent le tarif courant des guides du port (5po par jour), cette dernière leur proposait également de les guider gratuitement dans la jungle en échange d'un coup de main pour récupérer un objet qu'on lui a volé dans le Chult.
Le lendemain eu lieu la course de dinosaure, c'est après avoir chacun choisis une monture aux enclots de Burgell qu'ils rencontrèrent les autres participants sur la ligne de départ. Une fois le signal lancé, la quinzaine de participants s'élancèrent au dos de leurs montures frénétiques à travers les rues tortueuse et bordée de spectateurs de Port Nyanzaru.



Après plusieurs désarçonnage, lancé de canoë, esquive de jet d'eau sous pression et autre nuées de lézards volants, la terrible épreuve finale renversa le déroulement de la course.
Óttalaus et son triceratops qui dominait le peloton tombèrent dans la large tranchée remplie d'eau devant la ligne d'arrivée, sort qu'elle partagea avec Tiryk le favoris local, son hadrosaure n'arrivant pas a négocier le saut final.
Cela laissa la place au duo Glim/Saradas, dont le deinonychus passa avec aisance la tranchée, pour finir premiers de la course.

La remise des prix eu lieu au mouillage de Tiryki, près des enclos à dinosaure en dehors des remparts de la ville.
Alors que les bourses et trophées furent distribué au participant de la course au milieu de la foule rassemblée pour l’événement, des signaux lumineux rouges émergèrent de la canopée de la jungle au sud. La troisième de ces flèches lumineuse déclencha instantanément une panique totale parmi la population rassemblée, des centaines de personnes se marchèrent dessus en hurlant de terreur pour aller se réfugier au plus vite derriere les fortifications de la ville.
Un duo d'éclaireurs sur des montures rapides déboulèrent en dehors de la jungle, ordonnant à tout le monde de fuir le plus vite possible car une horde arrivait.
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (beaucoup de texte n’empêche)
« Réponse #4 le: 03 décembre 2018 à 15:39 »
Quatrième séance :
Nos aventuriers affrontèrent le cortege de tête de la horde de zombis qui s’apprêtait a se déverser sur le quartier du mouillage de Tiryki en dehors de la sécurité des remparts du port. Après avoir défait ces dinosaures mort-vivants ils eurent le temps de fuir le gros de la horde en se réfugiant dans Port Nyanzaru.
Alors qu'ils se remettaient de leurs emotions dans la taverne du Lézard foudroyant, ils décidèrent d'engager Azaka en tant que guide, acceptant son deal.
Une étrangère nommée Xandala vint leur parler de son père, Artus, qui aurait disparu en forêt, accompagné d'un homme lézard étrange qui sens le chèvre-feuille. Elle leur pria de le ramener au port, car il aurait perdu l'esprit.
En sortant de la taverne ils rencontrèrent Volo, ce dernier leur expliquant qu'il comptait partir d'ici peu de la péninsule, il leur demanda de lui envoyer (par courrier) toute les infos que le groupe pourrait trouver sur la légende du Uluu Thalong.



Le groupe se sépara en trois dans l'après midi pour chercher des indices sur la Longue mort et les précédentes expeditions dans le Chult.
Ótta se fit confisquer son bouclier de renvoi des projectiles en entrant dans le temple de Savras avec Poussière et Jade, le bouclier récupéré dans l'antre de Zaldara se révélait être maudit. Suite à cet incident elles rencontrèrent le grand prêtre Zitembe en pleine dispute avec 3 agents Zhentarim qui cherchait à localiser un certain Artus Cimber grace au pouvoir de Savras. L'arrivée des aventurières fit déguerpir les hommes en noir. Elles, demandèrent de consulter les oracles pour localiser Anicia, la fille de Gaieté qui aurait disparu pendant leur expedition dans la jungle.
Pendant ce temps, Saradas et Glim tentèrent d'aller rendre visite au prince marchand responsable des guides, Jobal pour lui poser des questions sur les précédente expedition, dans l'espoir d'en apprendre plus sur celle de Gaieté ou sur celle de la Compagnie de la Bannière Jaune. Malheureusement ils ne réussirent pas à convaincre les gardes de les laisser rentrer immédiatement et rentrèrent à la taverne bredouille.
Sanadrel pendant se temps là se baladait en ville à la recherche de plantes médicinales. Elle en appris un peu plus sur le monopole commercial des différents princes marchands et prêta un peu d'argent a un tabaxi qui l'accosta.
La nuit se profilant dans le ciel, il se retrouvèrent à l'auberge pour partager leurs nouvelles informations avant de terminer cette deuxième journée mouvementée passée à Port Nyanzaru.

Le lendemain matin après avoir échangé sur un potentiel nom de groupe (sans communs accord sur le moment) ils visitèrent le temple de Savras à nouveau, Zitembe leur donna la réponse des Oracles sur la localisation d'Anicia, ces visions évoquèrent une cité grouillant de serpent, enclavée par des falaises au milieu de la jungle vers le sud. Une terrifiante vision évoquait également une obélisque de pierre noire couverte de liane.
Après cela ils décidèrent qu'il était temps de récupérer la carte que Wakanga leur avait promis. C'est à nouveau dans la villa du prince marchand qu'ils échangèrent. Wakanga avait bien fini la carte de la péninsule et leur donna en plus de leur demander un service. Le prince marchand avait en sa possession les notes d'exploration d'une expedition qui aurait perdu un Gardien Animé nommé Vorn dans la jungle et il voudrait le récupérer si jamais les aventuriers tombaient dessus (encore un truc à chercher dans la jungle eh ouais).
Glim reconnu le nom du gardien qui faisait parti de l'expedition de Gaieté à la surprise de Wakanga, ce dernier accepta donc de leur ceder les notes d'exploration qu'il avait compilé, ces dernières contenant donc une partie des observations de l'exploratrice durant son dernier voyage. Il leur donna également 3 potions de réanimation puis leur rappela de faire extrêmement attention à la carte avant de leur souhaiter bonne chance pour leur voyage dans le Chult.



En retournant en ville le groupe se fit arrêter par une jeune chultaise. Cette dernière les informa qu'une sage dans le quartier de la Gorge de Malar avait des informations qu'ils recherchaient et proposait de les y emmener en échange d'une piece de cuivre. Ils acceptèrent et suivirent la jeune femme dans le dédale de ruelle et pont suspendu qu'est le canyon dans lequel se situe la Gorge de Malar.
C'est en traversant un des long pontons suspendu à plusieurs dizaines de mètre de haut que leur coursière s'enfuit dans la ville. Nos aventuriers eurent a peine le temps de réagir que les deux extrémités du pont était déjà bloquées par des mystérieux individus armés.
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Cinquième séance :
L'embuscade tendu par les hommes en robes verte et dorée sur le pont suspendu pris rapidement une mauvaise tournure pour ces derniers. Quelques mandales et une paire de sort de sommeil plus tard les assaillants était mis hors d'état de nuire avec deux morts dans leurs rangs. Si'arul, le chef de cette petite dizaine de cultistes se révélait être un Yuan ti vénérant le Serpent de la Nuit.
Un des cadavres de cultiste ayant chuté dans la foule à une vingtaine de mètre en dessous du combat, le groupe a rapidement rencontré la milice local qui commençait a enquêter sur l'incident.
Ces derniers ont pris en charge le groupe de cultistes inconscient, tout en évoquant aux aventuriers le peuple serpent des Yuan ti s'infiltre parfois dans la ville mais que leurs objectifs restent inconnues.

Les aventuriers ont ensuite fait cap vers le mouillage de Tiryki (désormais débarrassé de sa menace mort vivante) afin acheter le materiel nécessaire pour leur expedition dans le Chult.
Le vendeur chultais Alios leur a donc fournis divers canoes, tentes, hamacs, attrape-pluie et autre outres et gourdes, avant qu'ils ne partent vers le Grand Souk pour prendre le reste. Là bas c'est la vendeuse Mawayne qu'ils avaient déjà rencontré à leur arrivée au Port (Mais si voyons, pour acheter un steak de Plésiosaure) qui leur a vendu le précieux répulsif à insecte ainsi que la nourritures et les armes qu'ils cherchaient.
Après avoir acheté assez de materiel pour plusieurs mois d'expedition comme conseillé par Azaka, le groupe rentra a l'auberge du lézard foudroyant pour se reposer, la journée avait bien avancé et le départ prévu pour le lendemain exigeait d'avoir une bonne nuit de sommeil.

Dans la soirée Glim eu le droit à une remontée soudaine de ses reflexes arcanique, réussissant momentanément a déplacer des objets à distance comme il eu l'habitude de le faire dans une vie précédente.
Saradas se fit aborder par une vieille halfeline à l'issu de son animation de taverne quotidienne. Elle voulait le féliciter pour ses récits et ses aventures passées comme futures, elle voulait également lui offrir une chemise de maille précieuse qu'elle même portait dans sa jeunesse. Saradas accepta le présent et l'halfeline était ravie de pouvoir participer à sa façon à une dernière aventure.
Durant la nuit Ótta eu le droit à un rêve la ramenant droit dans son pays natal. Un message lui fut laissé par le biais de sa statuette d'os qu'elle porte toujours sur elle et qui avait changé de couleur au petit matin.
Peu de temps avant le levé du soleil Poussière quitta la taverne pour aller grimper sur la coupole d'or du plus haut bâtiment de la ville. La méditation matinale qu'elle y pratiqua se révéla beaucoup plus énergisante que prévu. Elle y rencontra Zindar qui était venu voir qui avait osé escalader le temple de Waukeen et échangea rapidement avec lui avant de rentrer a l'auberge pour le dernier petit déjeuner du groupe à Port Nyanzaru.
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (On rattrape les deux séances de retard)
« Réponse #6 le: 11 janvier 2019 à 14:52 »
Sixième séance : (20/12/2018)
Cette quatrième journée à Port Nyanzaru s'annonçais comme étant la dernière.
À peine réveillés les aventuriers furent accueillis par leur guide Azaka pour le petit déjeuner a une des tables de la taverne. Cela leur permit de faire un point sur leur première destination ainsi que sur le matériel qu'ils ont acheté.
Après ce premier repas de la journée, ils se donnèrent rendez-vous à l'orée de la jungle à la porte ouest de la ville, laissant aux aventuriers le temps de faire des dernières courses ainsi que de récupérer leur équipement (Canoë, attrape-pluie etc).
En sortant de la taverne du Lézard Foudroyant, Xandala les interpella pour leur confier une pierre de d'appel qui leur permettra de la contacter au cas où il rencontrerait son père, Artus, dans la jungle.
Le soleil finissait de se lever lorsque le groupe quitta Port Nyanzaru pour cette expédition de plusieurs mois dans la jungle.
Le premier contact avec cet environnement forestier exotique fut assez dépaysant bien qu'assez facilité par la présence d'un sentier clair à suivre.
C'est en suivant ce chemin a travers le labyrinthe de végétation pendant quelques heures qu'ils rejoignirent un s'allongeant sur les eaux du gigantesque fleuve Soshenstar.
À cet embarcadère ils rencontrèrent Inète, une chultaise acolyte du temple de Savras en mission pour Camp Vengeance, un avant-poste de l'Ordre du Gantelet situé à plusieurs jours de trajet en amont du fleuve.
Elle révéla aux aventuriers qu'elle a eu une vision inquiétante concernant un groupe de personne agissant aux alentours du bassin Aldani et qu'elle devait en informer le Commandant de l'avant-poste de la présence de ces étrangers au cœur de la jungle.
Le groupe accepta de l'accompagner le long du fleuve jusqu'à ce qu'ils bifurquent vers l'est pour rejoindre Doigt-de-feu.
La monotonie du trajet sur le fleuve fut brisée par la chute de Glim dans les eaux trouble du Soshenstar alors qu'il était distrait à contrôler son invocation de mouette astrale.
Le reste de la journée fut une succession de passage en canoë entrecoupée de traversée de la jungle a pied pour contourner les multiples cascades qui rythment le flot du fleuve.



Lorsqu'ils trouvèrent des fruits oranges plus ou moins fripés appelé Maracuya, Azaka leur donna quelques conseils par rapport aux plantes et fruits en général.
Lors de leur périple, ils rencontrèrent également un arbre à noix Wukka. Ces noix magiques émettent de la lumière lorsque on les secoue. Ils réussirent à en récolter une dizaine avant de reprendre le chemin.
Alors que le soleil disparaissait derrière une chaîne de montagnes à l'est, le groupe avait finalement rejoint un lieu de campement qu'Azaka avait repéré lors d'une de ses précédentes expéditions. Cette clairière entourée de pierre s'avérait être un lieu de repos relativement confortable au milieu de l'enfer de verdure que représente la jungle.
Cet ainsi que nos aventuriers s'apprêtaient à passer leur première nuit dans la jungle du Chult.

Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (On rattrape les deux séances de retard)
« Réponse #7 le: 11 janvier 2019 à 17:53 »
Septième séance : (03/01/2019)
Matin du cinquième jour depuis l'arrivée du groupe sur la péninsule, également premier matin dans la jungle.
Sous la vigilance d'une rotation de tour de garde, la nuit s'est bien passée (si on oublie l'incident de la chute de branche pendant le tour de Sanadrel).
Au réveil, le groupe récolta la pluie des attrape-pluie et commença a plier le campement pour reprendre la route vers le sud.
Inète qui avait fini un peu plus rapidement que les autres remarqua une jolie plante exotique aux abords de la clairière, cette fleur orange lui cracha un nuage de spore au visage. Inète tomba instantanément inconsciente alors que deux autres fleurs de cette même plante s'éveillèrent. Sanadrel courus pour secourir Inete, mais se fit attaquer par un jet de sève corrosive de la part de la deuxième fleur jaune, pendant que la dernière fleur rouge essayait d'agripper la chultaise inconsciente.



Plusieurs autres plantes de la même espèce s'était faufilées dans le campement, une d'entre elle eue le temps de faire tomber Glim au sol avant de se faire pulvériser par ses compagnons.
Le groupe d'aventurier s'empressa de remettre sur patte les deux victimes des spores paralysantes avant de déguerpir aussi vite que possible du lieu de camping, car ils pouvaient déjà apercevoir des dizaines d'autre plantes de cette espèce converger vers eux.
Malgré la panique matinale, la fuite ne posa pas spécialement de soucis et rapidement ils ne virent plus aucun signe de ce qu'Azaka appel des Palmiers Trois fleur.
Ils rejoignirent rapidement le fleuve Soshenstar dont la rive était de plus en plus incertaine. La progression par canoës fut rapidement entravée par l'environnement marécageux de cette portion de la jungle.



Alors que le groupe avançait péniblement au milieu des arbres gigantesque de ce bayou silencieux, ils remarquèrent une énorme stèle qui dépassait de plusieurs mètres d'une étendue d'eau peu profonde. Dessus, était gravé un poème en l'honneur d'un certain Roi des plumes. Cependant en s'approchant de la pierre pour lire le texte, les aventuriers était entré dans le terrain de chasse d'un groupe dinosaure.
Pataugeant dans une certaine profondeur d'eau vaseuse, les aventuriers arrivent malgré tout à mettre à terre le groupe de prédateur.

Après cette rencontre inattendue le groupe poursuivi sans encombre leur trajet journalier.
Le campement du soir fut monté dans une grotte cachée derrière une cascade. Dans cette grotte, se trouvaient les squelettes d'un tabaxi et de sa monture.
Les attrape-pluie furent remplies magiquement grâce à un sort de création d'eau de la part de Sanadrel, permettant de remplir les outres et gourde de tout le groupe.
Malgré l'état des anciens résidents de la cache, rien n'arriva pendant la nuit et le camp n'était pas envahi de plantes qui souhaite les mangers au petit matin.
Ils se remirent donc en marche, toujours vers le sud en remontant le fleuve.

C'est en tombant sur des fruits sucrés appelé Camu Camu au bord d'un ruisseau qu'ils découvrirent une vaste étendue d'eau verdoyante occupée par un groupe d'immense dinosaures. Ces brontosaures étaient occupés à engloutir un tas de plantes qui dépassait des eaux peu profondes du lac. Un jeune brontosaure peu farouche s'est approché du groupe et a joué un peu avec Saradas avant de rejoindre sa famille.
Les aventuriers apprirent que les plantes que ces dinosaures mangeaient possédaient des propriétés antipoisons lorsqu'elles sont préparées correctement. Ils décidèrent donc d'en récupérer une bonne poignée, ce genre de remède pouvant toujours être utile dans le Chult.
Après avoir fini de longer l'étendue d'eau et s'être replongé dans la jungle dense, la progression du groupe fut bloquée par une horde de mort vivants qui ne les avait pas remarqué. Ces zombis étaient trop occupés à dévoré un cadavre de brontosaure pour ça.
Les aventuriers décidèrent de les contourner en faisant un large détour en passant par une section de jungle beaucoup plus dense, les obligeant à se relayer pour tailler un chemin à travers la végétation.
Le soleil commençait a se coucher lorsqu'ils traversèrent le Soshenstar pour rejoindre la rive Est pour camper.

La journée de marche se finit à la lumière des torches et lorsque le campement commençait à être monté le soleil était couché depuis un certain temps.
Les tours de garde furent pris sans rien à signaler jusqu'à celui de Jade et de Poussière. Alors que ces dernières guettaient les premières lueurs du soleil qui devait se pointer à un moment ou à un autre, plusieurs créatures se sont infiltrés dans le campement...

« Modifié: 11 janvier 2019 à 21:22 par Xev »
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (Ouais ouais)
« Réponse #8 le: 30 janvier 2019 à 13:21 »
Huitième séance : (17/01/2019)
Jade et Poussière eurent le temps de réveiller leurs compagnons endormis avant que ce groupe de goules et de zombis puissent les dévorer dans leur sommeil.
Le réveil fut brutal, mais tout le monde participa à la défense du campement et rapidement plus aucun mort-vivants ne l'était vraiment.
Suite à cette matinée mouvementée, ils reprirent la route le long du Soshenstar.
Dans la journée, ils rencontrèrent un duo de ptérosaurien alors qu'Óttalaus venait de goûter un fruit du singe dansant, un fruit magique forçant quiconque le mangeant a danser furieusement sur place. Ces grandes créatures ailées eurent le temps de se moquer de la goliath victime du groove du fruit avant de se faire envoyer paître par Saradas.



Le deuxième évènement de la journée concernait également ces ptérosauriens car ils rencontrèrent un campement d'halfelin dévasté par ces derniers. Le drame avait eu lieu depuis plusieurs jours déjà et ils décidèrent d'enterrer les cadavres mutilés des explorateurs et de récupérer ce qui était récupérable.
La nuit se déroula sans encombre et se révéla plus reposante que la dernière.



Dans la brume matinale, ils reprirent leur route pour arriver rapidement à Camp Vertu. Au milieu des vestiges de cet avant-poste de l'Ordre du Gantelet se trouvent le sanctuaire de l'Homme et du Crocodile, une gigantesque statue d'un homme assis sur une colline avec un crocodile sur son dos.
Inète se sépara du groupe après leur avoir raconté l'histoire qui est liée a ce temple. Elle devait se dépêcher de rejoindre l'autre campement de l'Ordre du Gantelet plus en amont du fleuve Soshentar.
Les aventuriers eux débarquèrent dans le camp en ruine pour examiner les lieux ainsi que le sanctuaire.
Après avoir fouillé le campement désert, libéré un Bec de Hache d'un enclos et s'être fait agresser par un serpent dans une tente, ils se rejoignirent devant l'entrée du sanctuaire située entre les jambes de la statue d'homme.
Le corridor d'entrée s'enfonçait dans l'obscurité et semblait apparemment piégé, car selon Inète les hommes de l'Ordre du Gantelet ont vite abandonné l'idée de l'explorer.
C'est avec l'action combinée de Sanadrel en forme d'araignée géante et de Glim sur son dos qu'ils arrivèrent à déjouer la plupart des pièges. À passer par-dessus la fosse piégée de l'entrée, à bloquer les lames qui sortent des murs avec des pitons ainsi qu'à atteindre le panneau de bois qui bloque la fin du couloir. Depuis leur position avancée, ils aidèrent leurs compagnons à progresser dans le corridor sans déclencher le moindre piège.
Jusqu'à ce que Glim décide de toucher au panneau de bois et déclenche un glyphe de protection.
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Neuvieme séance : (31/01/2019)
La vague tonnante invoquée par le glyphe de protection sur le panneau de bois souffla Sanadrel en forme d'araignée géante depuis le pallier. Cette dernière tomba en plein milieu du puzzle en contrebas et activa le piège que l'équipe avait soigneusement évité jusqu'à maintenant, déclenchant des geysers de flammes sur une bonne partie des héros.
Après cette déconvenue, ils décidèrent de consacrer un peu de temps a la résolution de l'énigme du temple, testant différentes façons d'interagir avec la porte en bois.
C'est après avoir analysé le reste du temple et avoir fait le tour des possibilités qu'ils comprirent que la résolution de l'énigme résidait dans l'histoire même du temple.

   

Ils réussirent à passer la porte grâce à la solution (qui restera secrète pour nos lecteurs eheh) et entrèrent dans la salle du trésor, ce dernier étant perché en haut d'un escalier enroulé autour d'un pilier d'une dizaine de mètres de haut.
Ils déclenchèrent un nouveau piège qui mis suffisamment à mal le groupe pour qu'ils ressortent en dehors du temple histoire de prendre une pause. Pour mieux tomber dans une embuscade de Batiris.
Ces gobelins insulaires du Chult avaient saboté leurs canoës et les attendaient pour les cueillir à la sortie du temple. Malgré leur imbattable formation de combat, aussi appelé totem de guerre, ils se firent assez rapidement massacrer par les aventuriers.

   

Une moitié du groupe tenta de faire parler les gobelins capturés pendant que l'autre alla chercher l'artefact en haut du pilier dans le temple.
Après le succès du deuxième groupe et l'échec du premier, ils décidèrent qu'il était grand temps de quitter ce maudit camp pour vite se réfugier dans la jungle avant le coucher du soleil. Ils laissèrent derrière eux les gobelins ligotés pour partir de Camp Vertu.
Le soir venu, ils identifièrent le trésor du temple comme étant une Cruche Alchimique, un objet magique pouvant déverser un certain nombre de liquides différent en fonction du bec que l'on utilise (allant de l'eau de mer jusqu'à l'acide, en passant par la mayonnaise).
La session se termina donc sur notre équipe d'aventurier autour d'un feu de camp, se faisant un festin d'asperge à la mayo alors que la nuit recouvrait la péninsule.

   
« Modifié: 27 février 2019 à 16:18 par Xev »
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Dixième séance : (14/02/2019)
La matinée suivant l'assaut du Temple de l'Homme et du Crocodile se passe sans accroc, Otta et Glim mordent dans un fruit toxique, Glim abat de sang-froid un gentil chimpanzé pour le repas du midi et ils "cueillent" des noix de coco pour accompagner.
Cependant, dans l'après-midi, les cris de détresse d'un homme a travers la jungle interrompirent leur marche. Au milieu d'un nuage d'insecte bourdonnant, un humain couvert de miel et attaché a un poteau en bois était en train de se faire dévorer vivant. Les aventuriers de la Courte Vie ont réussi à exfiltrer et soigner l'individu infecté par une maladie tropicale.
Cet homme, Pontificus, est un explorateur a la recherche d'aventure dans la jungle, il révéla qu'il s'était fait attraper alors qu'il tentait de voler un médaillon magique à la reine Batiris d'un village plus au nord. Pour ne pas le laisser à lui-même dans la jungle, ils décidèrent qu'il pourrait les accompagner jusqu'à trouver une solution.
En fin d'après-midi, ils trouvèrent une grotte dans laquelle se trouvait un cadavre de Batiri portant un masque de grenouille ainsi qu'une gravure sur une des parois d'un monstre grenouillesque muni de tentacule. Une petite heure après avoir quitté cette caverne semi-anecdotique, ils durent rebrousser chemin à cause d'une tempête tropicale traversant la péninsule. Seulement la grotte fut le refuge d'un groupe de quatre monstres de Su, des monstruosité simiesque possédant des capacités psychiques ainsi qu'un certain nombre de griffes. La bataille pour ce refuge de fortune au milieu de la tempête fut rude pour les aventuriers, mais ils réussirent à se débarrasser des monstres.

   

La tempête ne se calmant pas et la nuit tombant, ils décidèrent de monter le camp jusqu'à la prochaine matinée.
C'est dans une jungle trempée et inondée par la tempête que nos aventuriers reprirent leur expédition. En traversant une portion marécageuse du Chult ils rencontrèrent un autre groupe d'aventuriers. Ces derniers menés par l'elfe magicien Vanan étaient en route vers le nord pour rentrer a Port Nyanzaru suite a une déconvenue avec une horde de morts-vivants un peu trop agressive.
Vanan n'ayant plus d'intérêt pour le trésor qu'il cherchait dans la jungle, il leur céda la carte y menant contre monnaie sonnante et trébuchante.
Pontificus se sépara du groupe pour rejoindre l'équipe de Vanan rentrant vers Port Nyanzaru. Ils se saluèrent et chacun des groupes d'explorateurs reparti sur son chemin.
La journée se termina avec la traversé d'un bosquet de Chwingas, une partie surnaturelle de la jungle, habitée par des petits esprits de la forêt très curieux et joueurs. Ces derniers ont approché les aventuriers et ont communiqué avec eux à leur façon, c'est-à-dire de façon étrange.



La nuit suivant cette journée se déroula sans encombre et se révéla très reposante.
La onzième matinée passée sur la péninsule fut ponctuée par la trouvaille de bananes ayant une chair noire et un goût de réglisse amer, ainsi que par la rencontre avec une famille d'Almiraj, de mignon lapin possédant une corne. Ils ne purent se résoudre à chasser les gentils petits animaux et se contentèrent des odieux fruits pour le repas du midi.

   

Cette journée de voyage qui se présentait moyennement intéressante jusque-là pris rapidement une nouvelle tournure lorsque dans l'après-midi ils arrivèrent à la lisière d'un paysage enneigée en plein milieu de la jungle du Chult.
Alors qu'ils contemplaient ce paysage surnaturel d'une forêt tropicale recouverte de neige et de givre, d'effroyable cris retentirent au-dessus de nos aventuriers.



« Modifié: 28 février 2019 à 16:00 par Xev »
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (A l'heure cette fois)
« Réponse #11 le: 12 mars 2019 à 15:03 »
Onzième séance : (28/02/2019)
Alors qu'ils pénétraient sur ce territoire glacé, la compagnie de la Courte Vie fut interrompu par un groupe de ptérosaurien prêt a en découdre. La bataille s'engagea brutalement et la neige se teinta rapidement du sang verdâtre des monstruosités volantes. Alors qu'Azaka finissait de passer sa rage sur le cadavre du dernier ptérosaurien un autre individu ailé eu à peine le temps de débouler dans la clairière qu'il se fit transformer en statue de glace par un inconnu qui sortait des fourrés.

   

Cet humain en tenu d'aventurier se révéla être Artus Cimber (le fameux). Il révéla également qu'il a été séparé de son compagnon Chair-à-Dragon (le mystérieux) par la tempête et qu'il est désormais sur sa piste. Visiblement surpris d'apprendre qu'il aurait une fille nommée Xandala à sa recherche, il demanda au groupe de voir la pierre d'appel qu'elle leur a laisser au cas où ils le trouveraient. Artus transforma la pierre en glace et la détruisit en l'éclatant contre un arbre, laissant à peine le temps a Glim de prononcer le mot de commande pour l'activer et envoyer un signal à Xandala.
Visiblement désireux de retrouver son étrange compagnon rapidement Artus s'éclipsa et laissa les aventuriers continuer leur chemin vers Doigt de Feu.

Après avoir traversé le fleuve Tiryki sans encombre et après avoir astucieusement découvert un souterrain secret, nos héros passèrent la nuit dans une cave à l'abri des dangers nocturne de la jungle.
L'objectif de la matinée suivante était de rejoindre Doigt de Feu, un immense piton rocheux dépassant de la canopée de la jungle d'une bonne centaine de mètre, surmonté d'un gigantesque brasier pouvant être aperçu à des dizaines de kilomètres à la ronde.

   

Grace au couvert des arbres et a la météo se dégradant rapidement le groupe n'eu aucun mal à atteindre le pied du repère des ptérosauriens sans être remarqué.
Ils grimpèrent une vieille échelle en vigne pendant le long de la paroi trempée par la pluie battante pour se faufiler dans Doigt de Feu par une entrée naturelle située à une vingtaine de mètres de haut (Azaka ayant eu besoin d'aide pour monter, car elle est avoua être terrifiée par les hauteurs).
Ce premier étage de l'aiguille rocheux se révéla être une caverne naturelle possédant une cheminée conduisant probablement aux étages supérieurs, seulement avant qu'ils puissent inspecter Otta dérangea un nid d'araignées géantes qui se jetèrent sur le groupe d'aventuriers.
Super cet espace pour mettre une signature

Xev

  • Modérateur
  • Fir Bolg
  • ******
  • Messages: 754
  • Cool cet endroit pour écrire du texte
Re : Journal de campagne (Azaka approuve ce message)
« Réponse #12 le: 25 mars 2019 à 10:57 »
Douzième séance : (14/03/2019)

Cette soudaine embuscade arachnide fut dispersée dans le sang et les coups de hache (ainsi que les explosions d'énergies nécrotiques sauvages de Jade) et les aventuriers ne souhaitant pas s'éterniser dans ce nid de monstres, ils grimpèrent rapidement une cheminée naturelle vers l'étage supérieur de Doigt de Feu.
Ils atteignirent le deuxième niveau, une nouvelle grotte naturelle comportant uniquement le corps d'une aventurière mutilé ainsi qu'une dizaine de Stirges endormis accrochées au plafond rocheux. Glim réussi à se faufiler pour récupérer les objets de valeur sans réveiller les chauves-souris étranges.
Le passage au troisième étage fut le plus délicat, le groupe du longer une corniche étroite perchée a une cinquantaine de mètres de hauteur pour rejoindre une vielle échelle pendant contre un des flancs du piton rocheux.
En s'engouffrant dans la grotte du troisième niveau, la compagnie tomba sur un groupe d'ancien ptérosaurien en train de sculpter des os ainsi que sur un prisonnier retenu dans une grotte à part. Profitant de l'effet de surprise, les aventuriers ont réussi à mettre à terre les monstres avant qu'ils ne signalent l'intrusion aux gros du campement situé sur le pic de Doigt de Feu.
Le prisonnier désormais libre se révéla être un Aarakocra nommé Nephyre venant du monastère de Kir Sabal. Il ne savait rien sur la Longue mort ni sur l'Exacteur d'âme, mais il leur proposa de venir en parler à Asharra, une sage du monastère qui pourrait sûrement les aider.

   

Nephyre proposa également de faire diversion en retournant vers le monastère, emportant le plus possible de ptérosaurien à ses trousses pendant que les aventuriers grimpent la dernière cheminée et attaquent le quatrième et dernier niveau de Doigt de Feu, le "toit" de la forteresse.
Ce plan permis à nos héros de surprendre les ptérosauriens restant et d'engager le combat avec un net avantage. Cependant des renforts arrivèrent rapidement pour se joindre à la mêlée dont notamment Nrak, le chef des ptérosauriens, un monstre bien plus grand et vicieux que ses congénères.
Ces ptérosauriens étant bien plus nombreux et armés que ceux précédemment rencontrés par les aventuriers, le combat fut bien plus rude et dangereux.
Cependant, malgré leur ténacité et leur impressionnante carrure, les monstres tombèrent les uns après les autres. Alors que ses alliés étaient bientôt tous morts, Nrak décida de fuir par les airs en emportant Glim dans le vide. Ce dernier évita une chute d'une centaine de mètres de haut en se rattrapant aux lianes pendouillant le long de la bordure de cet étage. Malheureusement pour Nrak, il n'eu pas le temps de s'éloigner suffisamment de Doigt de feu pour être hors de portée d'un ultime sort de Sommeil lancé par Jade. Le chef des ptérosauriens alors inconscient chuta mortellement dans la jungle et disparut dans la canopée du Chult.

Depuis le haut de Doigt de Feu, ils purent admirer un large panorama de la péninsule du Chult, notant un certain nombre d'éléments de paysage majeurs à l'horizon. Ils remarquèrent également que le faîte de la cheminée d'où émerge la flamme magique de Doigt de Feu était gravé d'un serpent s'enroulant autour de ce dernier, la gueule ouverte en direction des cieux comme s'il voulait dévorer la flamme.
En fouillant la pièce à la base de la cheminée les aventuriers trouvèrent les différents trésors qu'on pu récupérer les ptérosauriens, dont le masque magique d'Azaka (qui était l'objet de leur venu à Doigt de feu).

   

Grace au ciel désormais dégagé et aux insultes d'un perroquet, ils remarquèrent qu'un sceptre inamovible était "coincé" en l'air et servait de perchoir à oiseau à une quinzaine de mètres de la tour au niveau du deuxième étage. Après avoir raté plusieurs tentatives de négociation avec l'oiseau et réfléchis a des plans élaborés pour le récupérer, il réussirent à récupérer l'objet magique (en sacrifiant quelques points de vie de Glim qui dus désactiver le sceptre avant de s'écraser contre le flan de la falaise a l'aide d'une corde).

   
Super cet espace pour mettre une signature