Auteur Sujet: [Ressource] Calculateur d'itinéraire romain  (Lu 4141 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5120
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
[Ressource] Calculateur d'itinéraire romain
« le: 14 octobre 2011 à 12:00 »
Une bonne exploitation de données réelles (c'est assez documenté pour autant que je puisse en juger) a permis de créer ce Mappy de l'époque romaine. Un outil pratique si vous menez dans ce contexte, ou même plus tard puisque les voies romaines ont largement servi de base aux grands axes médiévaux et continuent de structurer le territoire.

Edit du 07/10/2013: Un outil similaire, issu des labos de Stanford
« Modifié: 16 octobre 2013 à 21:39 par merson »
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

M'Bowwarrior

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4042
  • Sexe: Homme
[Ressource]Calculateur d'itinéraire romain
« Réponse #1 le: 14 octobre 2011 à 12:56 »
pas mal du tout !!!

par contre il indique pas le temps que cela prend (pied, cheval...) ni le kilométrage. dommage :)

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5120
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
[Ressource]Calculateur d'itinéraire romain
« Réponse #2 le: 14 octobre 2011 à 15:40 »
grosso modo, il faut compter 30 km par jour à  pied ou en char (à  boeufs ou à  cheval), 60 km par jour à  cheval (avec un char léger), 150 km par jour (24h) pour le courrier léger (changement de chevaux et de messagers, pas de char à  traîner), mesures prise sur la carte (à  vol d'oiseau), donc relativement indépendante du relief en fait, du moment que celui-ci n'est pas trop accidenté (cols, ascensions, vallées particulièrement encaissées, etc. par contre, dans ces conditions, les temps de parcours peuvent facilement être multipliés par deux par rapport à  la plaine, il suffit de regarder une carte des départements français en comparant les alpes et la picardie pour s'en rendre compte).
ces vitesses n'ont qu'extrêmement peu varié depuis l'origine des temps jusqu'à  l'invention du cheval-vapeur, d'où l'utilité de cette carte quelque soit la période historique jusqu'à  la révolution industrielle. c'est une évidence, mais ce qui limitait la vitesse des communications jusqu'au XIXe, ce n'est pas tellement les infrastructures (elles étaient effectivement insuffisantes, mais le génie civil était tout à  fait au niveau pour les produire), mais bien la capacité des véhicules à  aller plus vite: s'il n'y avait pas d'infrastructures permettant les déplacements rapides, c'est tout simplement qu'aucun véhicule n'en nécessitait puisque le plus rapide restait le cheval.
par ailleurs, la performance des voies (romaines ou non) améliore certes la vitesse (un peu à  cheval, beaucoup moins à  pied), mais ce n'est pas leur fonction première: le but est surtout que ces vitesses ne varient pas trop avec les intempéries, que les véhicules soient moins sujets aux pannes (essieux, etc.), que les ascensions (on en parlait) soient plus sûres et plus faciles; il y a également un enjeu économique et de sûreté: il est plus facile de surveiller ces axes relativement peu nombreux et empruntés par le plus grand nombre, que de surveiller les myriades de chemins "historiques" reliant les villages. ajoutons enfin l'enjeu purement militaire: des routes larges et aussi planes que possible, c'est l'idéal pour déplacer des troupes qui marchent au pas, d'ailleurs, c'est la raison principale de l'avance allemande dans la constrution d'autoroutes dans l'entre deux guerres: pouvoir facilement faire passer troupes et matériel d'un front à  l'autre.
toutes ces infos datent un peu, mais sont normalement à  peu près fiables (je suis preneur de compléments ou de rectifications)
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

M'Bowwarrior

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4042
  • Sexe: Homme
[Ressource]Calculateur d'itinéraire romain
« Réponse #3 le: 14 octobre 2011 à 17:04 »
en un mot :

Merci !

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5120
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Ressource]Calculateur d'itinéraire romain
« Réponse #4 le: 07 octobre 2013 à 15:49 »
Un second outil de ce genre, qui prend en compte également le coût du transport,
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris