Auteur Sujet: Le THIASE sonde les rôlistes  (Lu 652 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5103
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Le THIASE sonde les rôlistes
« le: 30 août 2018 à 21:00 »
Exprimez-vous dans ce sondage, une ressource très utilisée par les auteurs, éditeurs et boutiquiers pour tâter les évolutions du marché...
« Modifié: 30 août 2018 à 21:14 par merson »
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

Cendre.

  • Bugul-noz
  • ****
  • Messages: 399
  • Sexe: Femme
Re : Le THIASE sonde les rôlistes
« Réponse #1 le: 30 août 2018 à 22:45 »
Sur les trois dernières années, n'ayant joué qu'en grandeur nature ou sur table qu'à des univers de composition personnelle, j'ai eu le très net sentiment de ne pas correspondre au profil du rôliste visé par ce questionnaire.

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5103
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : Le THIASE sonde les rôlistes
« Réponse #2 le: 30 août 2018 à 23:26 »
Le GN, c'est pas du JdR d'abord  >:D

Plus sérieusement, ton cas soulève une réalité régulièrement relevée depuis le milieu des années 80 à chaque fois que sont lancées des enquêtes sur les rôlistes, que ce soit par des magazines spécialisés ou (plus récemment) des sociologues: Les joueurs qui jouent exclusivement ou presque dans des univers "maison" passent presque systématiquement sous le radar. Tout comme les joueurs qui, même s'ils jouent à des jeux du commerce, n'achètent pas ou quasiment pas de nouveautés, parce qu'ils jouent à des vieilleries. Ces pratiques, parfaitement défendables au demeurant, vont souvent de pair avec une relative absence des instances communautaires (clubs, magazines, forums, etc.) parce que ces joueurs n'ont tout simplement pas besoin de ces structures: Ils ont tout ce qu'il faut pour jouer chez eux et ne suivent donc pas l'actualité des sorties, les évolutions du loisir, etc.

Et à vrai dire, sur le cas des univers "maison", je ne vois pas trop quel questionnaire standardisé pourrait "explorer" les publics qui s'y adonnent exclusivement: Une fois que tu as demandé aux gens dans quel genre est(sont) leur(s) univers (Med-Fan, Contemporain, Futuriste et toutes leurs déclinaisons/mélanges) et à quelle fréquence ils jouent, tu as bien fais le tour... Tout approfondissement aboutirait à mettre au jour des situations tellement variées qu'elles seraient très difficiles à classer, sauf à faire une énorme étude de "marché" portant sur les rôlistes qui n'achètent presque rien et encore moins des nouveautés. Mais comme je le disais, toucher ces publics serait compliqué (si tant est qu'ils auraient envie de répondre aux questions), le tout pour un résultat probablement très partiel (parce que plein de gens passeraient encore sous le radar), et ce serait affreusement coûteux, tout cela pour tâter un marché de gens qui ont perdu toute habitude d'achat et n'ont probablement pas vraiment envie (ni besoin) de s'y remettre; je vois mal comment un travail aussi coûteux et complexe pourrait être mené dans le contexte actuel. Et accessoirement, rien ne garanti que le résultat aurait un quelconque intérêt (hormis pour une poignée de types bizarres).

Bref, ton impression est plutôt normale, en fait... Malheureusement, il n'y a pas grand-chose à y faire; les concernés peuvent dire "J'existe, mais vous ne pouvez rien faire pour moi et c'est pas grave, vous pouvez reprendre une activité normale", et puis c'est à peu près tout.
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris