Auteur Sujet: [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires  (Lu 57043 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

LarrxX

  • Modérateur Global
  • Ankou
  • ******
  • Messages: 7842
  • Sexe: Homme
Re : Re : [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires
« Réponse #875 le: 03 novembre 2017 à 11:43 »
Vu deux Spielberg qui m'avaient inexplicablement échappé (c'est pas les seuls, mais bon, ceux-là sont quand même emblématiques):

Rencontre du Troisième Type: J'y suis allé avec un énorme a priori positif car il est très recommandé par pas mal de gens dont j'apprécie les goûts (y compris des professionnels du cinéma). Pour autant, je n'en attendais rien étant donné que je ne suis pas convaincu par le thème de l'extra-terrestre traité par Spielberg. Au final, c'est mal fagoté, ennuyeux et surjoué. Et sur le plan thématique, la montagne accouche d'une souris: C'est un vide intellectuel. Du coup, je ne comprend pas la hype autour de ce film; je suis probablement passé à côté d'un truc. Seul bon côté, j'ai compris une référence mineure de Kaamelott.
Comme tout "classique" du genre, il a extrêmement mal vieilli. Je me rappelais l'avoir vu plusieurs fois étant jeune, et j'avais voulu le faire découvrir à Semoule fut un temps... et bah je suis resté sur la même impression que toi. Peut-être parce que depuis, on a été exposés à plein de films et de notions qui rendent ce film ringard avec le recul? Un peu comme les histoires "d'horreur" de Poe qui, de nos jours sont relativement insipides? C'est un peu la malédiction de l'oeuvre fondatrice, elle n'est jamais à la hauteur de ses descendants... Enfin, je crois.
"I've experiments to run, there is research to be done, on the people who are... still alive." - GLaDOS
"Automobiles have been the best mêlée weapons to use against monsters since the 50s." - Atomic Robo

 Je modère en bleu, comme une orange.

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4985
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : Re : Re : [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires
« Réponse #876 le: 03 novembre 2017 à 12:44 »
Vu deux Spielberg qui m'avaient inexplicablement échappé (c'est pas les seuls, mais bon, ceux-là sont quand même emblématiques):

Rencontre du Troisième Type: J'y suis allé avec un énorme a priori positif car il est très recommandé par pas mal de gens dont j'apprécie les goûts (y compris des professionnels du cinéma). Pour autant, je n'en attendais rien étant donné que je ne suis pas convaincu par le thème de l'extra-terrestre traité par Spielberg. Au final, c'est mal fagoté, ennuyeux et surjoué. Et sur le plan thématique, la montagne accouche d'une souris: C'est un vide intellectuel. Du coup, je ne comprend pas la hype autour de ce film; je suis probablement passé à côté d'un truc. Seul bon côté, j'ai compris une référence mineure de Kaamelott.
Comme tout "classique" du genre, il a extrêmement mal vieilli. Je me rappelais l'avoir vu plusieurs fois étant jeune, et j'avais voulu le faire découvrir à Semoule fut un temps... et bah je suis resté sur la même impression que toi. Peut-être parce que depuis, on a été exposés à plein de films et de notions qui rendent ce film ringard avec le recul? Un peu comme les histoires "d'horreur" de Poe qui, de nos jours sont relativement insipides? C'est un peu la malédiction de l'oeuvre fondatrice, elle n'est jamais à la hauteur de ses descendants... Enfin, je crois.
Effectivement, le millésime joue dans la perception. Le film a affreusement mal vieilli, visuellement et dramatiquement parlant, alors même que d'autres films du même auteur et de la même époque restent plus que regardables.

Et sur ce sujet précis:
C'est un peu la malédiction de l'oeuvre fondatrice, elle n'est jamais à la hauteur de ses descendants... Enfin, je crois.
Ben... Je me trouve assez d'accord avec toi: J'ai l'impression que des films ont par la suite traité le même sujet en faisant beaucoup mieux. Pourtant, je ne parviens pas, de but en blanc, à dresser une liste de films "inspirés de". "Signes", peut-être, mais c'est un truc assez tardif, presque 30 ans et une révolution technique plus tard; je cherche des références dans la période suivant la sortie de "Rencontres", disons les années 80 pour grossir le trait. Mais je suis un peu sec.

Après, le fond de ma (relative) déception, c'est le néant philosophique qui ressort du finale, alors même que les deux premières parties du film me semblent construites comme une préparation à une révélation humaniste. Je ne sais pas quelles étaient les intentions de Spielberg, mais à part l'aspect immersif, la sensation de toucher du doigt quelque chose de différent sans être réellement capable de caractériser cette chose ni cette différence, tout en percevant une forme de communauté avec cet étrange, là encore sans être capable de la caractériser... Eh bien, il n'y a pas grand-chose à sauver... Or, ça me semble un peu léger pour remplir un film de plus de deux heures.

Bref. On va pas épiloguer  ^-^
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

LarrxX

  • Modérateur Global
  • Ankou
  • ******
  • Messages: 7842
  • Sexe: Homme
Re : [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires
« Réponse #877 le: 03 novembre 2017 à 13:09 »
A mon avis, ce qui fait l'originalité de "Rencontres" (et par la suite "E.T.") pour l'époque est la notion d'extra-terrestres pacifiques et bénévoles. La grande majorité de films traitant sur le sujet avant cette époque parlaient surtout d'invasion, de menace et de danger. Et les extra-terrestres gentils on en a bouffé à toutes les sauces depuis et ce n'est plus exceptionnel de nos jours.
"I've experiments to run, there is research to be done, on the people who are... still alive." - GLaDOS
"Automobiles have been the best mêlée weapons to use against monsters since the 50s." - Atomic Robo

 Je modère en bleu, comme une orange.

Hraka

  • Fomoire
  • *****
  • Messages: 1505
Re : [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires
« Réponse #878 le: 17 novembre 2017 à 00:31 »
Une petite liste de films que j'ai vu ce dernier mois, plus ou moins actuels :

The Square (2017)


Un film extrèmement méta : basé sur la bande d'annonce, c'est un film sur le monde superficiel de l'art, et l'hypocrisie de sa population qui se considère comme "profonde", "spirituelle" ou même, pour citer JCVD, "aware", tout en justement prédétendant uniquement l'être.
C'est exactement ce que montre le film (avec quelques trames en plus, mais aucune vraiment importante), et c'est aussi la façon de laquelle se comporte le film. Il semble vouloir accuser ou déclarer quelque chose, mais finalement ne réussit qu'à être "artistique".

Le seul point positif était pour ma la scène de l'homme-gorille, mais on pouvait facilement en deviner le contenu en partant de la bande d'annonce.

Je lui donne un 3/10.


Le jeune Karl Marx (2017)


Vu juste à la suite du précédent, et c'était un changement de style bienvenu.
Un film historique, avec des personnages qui changent de langue bien plus fréquement que de chemises (il arrive à plusieures reprises qu'une phrase change de langue à mi-chemin), et chaque acteur parle parfaitement bien les langues que le personnage est sensé parler, avec les accents et tout.
En plus du point de vue linguistique que j'apprécie énormément, les décors sont excellents, on a droit à un grand nombre de très grands noms de l'époque (en plus de Marx et Engels, il y a Proudhon, Bakounine, Weitling etc.), les personnages féminins sont badass sans pour autant sembler cliché ou irréalistes, et en tout l'histoire est intéressante et touchante.

Le seul bémol, si on veut le considérer comme tel, est que les actions des personnages semblent en tout un peu ridicule, mais je pense qu'ils reflètent bien la réalité. (ATTENTION, SPOILER HISTORIQUES)
Pour donner un exemple, le point culminant du film est le vote pendant lequel la "Ligue des justes" devient la "Ligue des communistes", qui plus tard donnera naissance à l'"Association Internationale des Travailleurs", la fameuse Internationale. Le vote, et tout ce qui y mène, ressemble à un regroupement d'étudiants qui vont voter pour changer le nom de leur club politique, avec tous le petits combats internes entre deux groupes opposés, et qui à la fin n'aura aucun impact.
Imaginez la Lune Rousse qui ferait scission avec l'ASCREB, pour avoir une idée de la portée apparente.

Un très bon film de son genre, il mérite un bon 8/10.


Blade Runner 2049 (2017)


Une suite du film culte de 1982, qui n'avait vraiment pas besoin de suite.
Les visuels sont intéressants, le scénario plus "action" que l'original, et la fin présage un autre film pour raconter la suite.

Sans trop s'attarder sur les détails, ça reste du popcorn correct, je lui donne un 6/10 pour le film, mais un 4/10 en tant que "suite de Blade Runner". Peut faire mieux.


Atomic Blonde (2017)


Un film d'espions qui joue à Berlin en début novembre 1989, quelques jours seulement avant la chute du mur, et réalisé par un des réalisateurs de John Wick.
Tout comme John Wick, c'est un film assez lent, avec sa bonne dose de passages d'action et une bande son d'époque. Les combats et actions restent aussi bien réalistes, et la trame de fond contient une certaine nostalgie et futilité, car après tout, à quoi bon risquer des vies pour obtenir quelques informations contre un pays qui cessera d'exister dans quelques mois, même si les personnages ne le savent pas ?

Un film mélancolique et un peu triste sans pour autant être déprimant, je lui donne un joli 7/10.
« Modifié: 17 novembre 2017 à 01:07 par Hraka »

M'Bowwarrior

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4034
  • Sexe: Homme
Re : [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires
« Réponse #879 le: 18 février 2018 à 14:33 »
Aimez-vous vous faire spolier ?

eh bien... vous avez peut-être tort !


P.S. : la chaine est vraiment intéressante avec des sujets totalement divers et variés.

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4985
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires
« Réponse #880 le: 01 mars 2018 à 21:22 »
Le rituel:
Un bon petit film d'ambiance/horreur qui fait le job, sans prise de tête, tout en ménageant quelques petites surprises. C'est légèrement décalé, nerveux tout en étant patient avec le développement de l'ambiance, bien joué, bien réalisé. Pas inoubliable, mais on ne s'ennuie pas.

Black Panther:
Hormis la scène coréenne (casino/poursuite), les scènes d'action n'inventent rien et recyclent, assez maladroitement je trouve, à peu près tous les plans et toutes les structures narratives vus et revus dans ce genre de films. Les motivations des personnages sont assez creuses, je vois réellement pas comment une telle crise peut se développer à partir d'un postulat pareil, c'est juste complètement con. C'est malheureusement encore plus vrai des deux antagonistes principaux; paradoxalement, le personnage d'Andy Sirkis tire bien son épingle du jeu, cynique à souhait. Le tout reste très regardable, surtout grâce au décalage des décors et des costumes (le ghetto, l'Afrique), et malgré quelques effets numériques qui se voient comme le nez au milieu de la figure, mais ça casse pas trois pattes à un canard; ni deux, d'ailleurs; ni même une seule, en vérité. C'est mou, plat et creux. Quant au propos politique, cher au réalisateur, c'est tellement sous-marin que ce n'est rien d'autre qu'une vaste blague supposée attirer un public communautaire. Bref, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un Marvel et je ne sais pas si celui-ci est au niveau des itérations récentes de la franchise. Mais il semblerait, si j'en juge par les retours critiques, que ce film est censé relever le niveau (c'est même largement pour cela que j'y suis allé); si c'est le cas, eh ben ça vole pas haut...

The Cloverfield Paradox:
Une SF qui tient autant debout qu'un nourrisson sur une patinoire pendant un séisme, un scénario bancal et ridicule (et je suis généreux), des personnages clichés et idiots, des dialogues pompeux et vides de sens, des scènes sans queue ni tête et même pas bien réalisées, des acteurs mal dirigés (et pourtant, que personne ne s'avise de dire du mal de Daniel Brühl devant moi, je pourrais mordre), un dénouement sorti de nulle part, même pas intéressant et qui n'explique rien (J.J. Abrams, toi aussi il faudrait que tu arrêtes tes conneries). Bref, comme film de fin d'études réalisé par un groupe d'étudiants en cinéma, ça ferait la blague, mais comme film commercial, c'est de la daube.
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

M'Bowwarrior

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4034
  • Sexe: Homme
Re : [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires
« Réponse #881 le: 25 avril 2018 à 13:55 »
moi qui n'ai jamais trop compris le lien entre les différents marvel, voici un résumé bien fait je trouve.
à vos critiques :) C'est 6 mn de votre temps.



merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4985
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Culture] Films: Actualités, Critiques & Commentaires
« Réponse #882 le: 16 février 2019 à 00:39 »
Nicky Larson:

Bien adapté, bien joué, bien réalisé, une réussite sur toute la ligne. C'est très drôle, un peu sombre et souvent bien badass.

Si vous aimez le manga, l'animé VO ou l'animé censuré, vous aimerez, sans l'ombre d'un doute.
Si vous trouvez que les films français ne sont rien que des comédies lourdingues ou des drames joués par des acteurs neurasthéniques, allez voir ce film: Vous passerez un bon moment et vous soutiendrez ce genre de production en France.

Le réalisateur parle, en cas de succès, d'une suite en crossover avec Cat's Eye...
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris