Auteur Sujet: Quand on écoute les sages...  (Lu 52 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Galaad

  • Modérateur
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5332
  • Sexe: Homme
  • Meilleur Fumier de la Rentrée 2016
Quand on écoute les sages...
« le: 17 septembre 2019 à 16:41 »
Les Royaumes

Logres
C'est le plus grand et puissant royaume d'Angleterre. Il s'agit de la terre d'Arthur.
Il comprend toutes les basses terres du sud, du centre et de l'est de l'île.

Cambrie
Elle forme la partie occidentale de l'île.
Elle comprend le pays de Galles et une grande partie des terres à l'est de celle-ci.
Plusieurs puissances importantes y sont installées.
La région est plutôt hostile à Arthur.

Cumbrie
Le royaume comprend les terres situées au nord de Logres et de la Cambrie, mais au sud du mur d'Hadrien.
La plus grande partie de cette région est inexplorée.
La mur d'Hadrien est un ancien ouvrage à présent en ruine et inutilisé.

Le Nord
Plusieurs royaumes anciens se situent au nord du mur d'Hadrien.
Certains n'ont jamais capitulés face aux Romains et d'autres sont indépendants depuis des générations.

Cornouailles
Le royaume est l'un des plus puissants d'Angleterre.
Il ne fut jamais conquis par les Romains et ses étendues sauvages sont encore hantés par de nombreux géants.

Bretagne
La région connait une poussée de croissance et de prospérité sous la direction du roi Marc de Cornouilles, qui a financé et protégé les migrations vers cette région.

Les Isles Occidentales
Cette région comprend toutes les îles à l'ouest de l'Angleterre.
« Modifié: 17 septembre 2019 à 17:04 par Galaad »
Je suis merveilleuse à  voir plus à  connaître car nul ne me peut empoigner, pour grande que fut sa main, hormis celui à  qui je suis destinée. Que nul ne soit si hardi que de me tirer du fourreau s’il ne sait mieux frapper et plus hardiment que tout autre,ou bien il mourra

Galaad

  • Modérateur
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5332
  • Sexe: Homme
  • Meilleur Fumier de la Rentrée 2016
Re : Quand on écoute les sages...
« Réponse #1 le: 17 septembre 2019 à 16:59 »
Les Religions

Le Christianismes
Il s'agit de la religion dominante en Angleterre et en Europe à l'époque.
Les croyances chrétiennes et les attitudes encouragées par cette religion différencient nettement celle-ci du paganisme. Premièrement, les Chrétiens pensent que leur salut passe par Jésus-Christ. Deuxièmement, la religion est urbanisée et quasiment aucun habitant des villes n'est d'une autre religion.
Généralement, les actes de foi se déroulent dans des bâtiments. Le clergé est souvent alphabétisé et les moines fournissent des copies de livres qui sans eux seraient perdues.
Enfin, le culte est hiérarchisé. Il comprend de nombreux rangs.
Les traits de personnalités sont : Chaste, Indulgent, Miséricordieux, Modeste, Sobre

Paganisme (païens)
Il s'agit de la religion d'origine de l'Angleterre.
Elle se caractérise par plusieurs croyances et attitudes qui le distinguent du christianisme.
La plus importante est la reconnaissance des limites humaines, en particulier quant à la connaissance de la Vérité. La Vérité, pour les païens, revêt bien des formes, chacune méritant le respect.
La paganisme se transmet par tradition oral et évite l'écriture. Il respecte l'expérience plus que l'éducation.
Il  reconnait qu'il existe une force vitale et une conscience en chaque chose. Il admet l'existence d'êtres puissants (dieux ou esprits), qui peuvent être contacté.
C'est également la religion de la nature. Les cérémonies se déroulent en extérieur.
Le paganisme est tolérant et accepte un nombre infini d'esprits.
Les traits de personnalités sont : Luxurieux, Énergique, Généreux, Sincère, Fier

Wotanisme
Cette religion provient du nord de l'Europe.
Les saxons sont plus connus pour leur arrogance, leur vantardise et la confiance en leur force que pour leur foi en un Dieu.
Les saxons ne se vouent à aucune puissance extérieur. Ils proclament que seule la mort règne sur tous et que leur dieu Wotan leur donne la force d'y faire face.
Les adorateurs dédaignent les actes de foi ordinaires et consacrent leurs victimes au combat à leur dieu.
Les traits de personnalités sont : Généreux, Fier, Pragmatique, Impulsif et Complaisant
Je suis merveilleuse à  voir plus à  connaître car nul ne me peut empoigner, pour grande que fut sa main, hormis celui à  qui je suis destinée. Que nul ne soit si hardi que de me tirer du fourreau s’il ne sait mieux frapper et plus hardiment que tout autre,ou bien il mourra

Galaad

  • Modérateur
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5332
  • Sexe: Homme
  • Meilleur Fumier de la Rentrée 2016
Re : Quand on écoute les sages...
« Réponse #2 le: 17 septembre 2019 à 17:03 »
Les visites à la cour

Plusieurs règles sont à respecter à la cour :
1) se présenter auprès du Seigneur des lieux en demandant audience.
2) répondre aux questions que pourrez vous poser le Seigneur.
3) participer au festin auquel vous serez invité
4) accepter le logement que l'on vous proposera
5) demander au Seigneur le droit de quitter sa demeure.

Ne pas respecter les règles de l'Hospitalité sont très mal vue et peuvent donner une mauvaise réputation à un chevalier. Cela peut créer une défiance envers lui.
Je suis merveilleuse à  voir plus à  connaître car nul ne me peut empoigner, pour grande que fut sa main, hormis celui à  qui je suis destinée. Que nul ne soit si hardi que de me tirer du fourreau s’il ne sait mieux frapper et plus hardiment que tout autre,ou bien il mourra

Galaad

  • Modérateur
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5332
  • Sexe: Homme
  • Meilleur Fumier de la Rentrée 2016
Re : Quand on écoute les sages...
« Réponse #3 le: 18 septembre 2019 à 15:40 »
Les lois de la Chevalerie

" Ils doivent servir leur prince souverain fidèlement, et combattre pour lui et la patrie."

" Leur bouclier sera le refuge du faible et de l'opprimé; leur courage soutiendra envers et contre tous le bon droit de ceux qui viendront les implorer."

" Ils n'offenseront jamais personne et craindront , surtout, de blesser par de malins propos l'amitié, la pudeur, les absents, les personnes affligées et les pauvres"

" l'espoir du gain ou des récompenses, l'amour des grandeurs, non plus que l'orgueil et le ressentiment, ne seront jamais les motifs de leurs actions; elles seront en toutes circonstances inspirées par l'honneur et par la vertu"

" Ils ne combattront jamais plusieurs contre un, et ils fuiront toutes fraudes et supercheries."

" Dans les tournois, ou autres combats à plaisance, ils ne se serviront jamais de la pointe de leur épée."

" Fidèles observateurs de leur parole, jamais leur foi vierge et pure ne sera souillée par le léger mensonge; ils garderont cette foi inviolablement, et particulièrement à leurs compagnons, soutenant leur honneur et leurs biens en leur absence."

" S'ils ont fait voeux de mettre à fin quelque aventure, quelle qu'elle soit, ils ne quitteront jamais les armes avant de l'avoir terminée, si ce n'est pour le repos de la nuit, et ils vaqueront sans relâche à leur entreprise pendant un an et un jour."

" Si, dans la poursuite de leur aventure, quelqu'un les avertit qu'ils suivent un chemin occupé par des brigands, ou qu'une bête étrange y répand l'épouvante, ou qu'il aboutit à quelque manoir pernicieux d'où l'on ne voit point revenir les voyageurs, ils ne retourneront point en arrière et poursuivront leur route, même dans la persuasion d'un péril évident ou d'une mort certaine, pourvu néanmoins que, en s'engageant dans cette aventure, elle leur laisse quelque chance d'être utiles à leurs concitoyens."

" Ils observeront fidèlement leur parole et leur foi données à celui qui les aurait vaincus : s'ils sont faits prisonniers en bonne guerre, ils paieront exactement la rançon promise, ou se remettront en prison aux jour et temps convenus, selon leur promesse, à peine d'être déclarés infâme et parjures."

" De retour à la cour de leurs souverains, ils rendront un fidèle  compte de leurs aventures, quand même elles seraient à leur désavantage, au roi et aux officiers d'armes, à peine d'être privés de l'ordre de la chevalerie."

" Sur toutes chose ils seront fidèles, courtois, humbles, et ne manqueront jamais à leur parole, quelque mal ou perte qui leur en pût résulter."
Je suis merveilleuse à  voir plus à  connaître car nul ne me peut empoigner, pour grande que fut sa main, hormis celui à  qui je suis destinée. Que nul ne soit si hardi que de me tirer du fourreau s’il ne sait mieux frapper et plus hardiment que tout autre,ou bien il mourra

Galaad

  • Modérateur
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5332
  • Sexe: Homme
  • Meilleur Fumier de la Rentrée 2016
Re : Quand on écoute les sages...
« Réponse #4 le: 18 septembre 2019 à 15:55 »
Les coutumes de la chevalerie

La loi, c'est vous.
Les chevaliers sont gendarmes, juges et jurés dans tous les cas de basse justice dépendant de leur terre.
Les chevaliers qui enfreignent la loi sont jugés à la cour dont dépend la victime.
Ils peuvent demander le jugement de Dieu.

Jugement de Dieu
Il s'agit d'un combat entre deux chevaliers, où le gagnant du combat est aussi gagnant du procès.
Il peut être au premier sang, pour la conquête (premier qui demande merci) ou à outrance (à mort).

La Justice
Il en existe trois types.
La basse justice rendue par les nobles sur ses terres.
La haute justice pour les crimes graves réservé aux grands nobles (Duc ou Roi).
La justice royal rendu par Arthur lui même.

Nobles prisonniers
Vous n'avez pas droit de vie ou de mort sur vos prisonniers.
Il est souvent de coutume de demander une rançon en échange de sa libération.

Combat pour l'amour ou la conquête
Dans le premier cas, les chevaliers vont combattre pour l'amour du combat.
Cela est une obligation entre Chevalier de la Table Ronde.
Pour la conquête, c'est un combat hostile. Le gagnant peut prendre les possessions matériels du perdant.
Je suis merveilleuse à  voir plus à  connaître car nul ne me peut empoigner, pour grande que fut sa main, hormis celui à  qui je suis destinée. Que nul ne soit si hardi que de me tirer du fourreau s’il ne sait mieux frapper et plus hardiment que tout autre,ou bien il mourra