Auteur Sujet: [Tribe 8] Les Artisans Pellis (Cellule, Personnages & Résumés)  (Lu 440 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4985
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Ce fil de discussion servira à présenter la Cellule et en présenter les personnages, mais aussi d'espace destiné à recueillir les résumés proposés par les membres du Cercle.

Format de présentation de la Cellule:
Vous n’êtes pas autorisés à voir ce contenu.

Format de présentation des Personnages:
Vous n’êtes pas autorisés à voir ce contenu.

Règles du jeu pour les Résumés:
Vous n’êtes pas autorisés à voir ce contenu.
« Modifié: 16 mars 2019 à 15:37 par merson »
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

Gwendoline

  • Nemedien
  • ***
  • Messages: 180
[Tribe 8] [Cellule]
« Réponse #1 le: 20 septembre 2018 à 10:30 »
Les Espoirs Déchus

Membres:Lieu de résidence: Un étage d'immeuble près du Saint des Saints

Circonstances du rassemblement de la Cellule: Accrétion progressive lors des agoras

Croyances et aspirations communes: Créer une nouvelle nation

Ennemis et Alliés:
Nom
-
Statut
-
Intensité
-
Nature
-
Localisation
-
Modes d'action
Les Tisseurs de Rêves
-
Allié
-
4/5
-
Cellule de Prophètes
-
Hom
-
Exploration
Ariel
-
Ennemie
-
4/5
-
Juge Déchue
-
Hom
-
Manipulation
Jacques
-
Allié
-
3/5
-
Joshuan Errant
-
Hom
-
Contemplation
Iliam
-
Allié
-
2/5
-
Jo'han Iv'chet
-
Les Hauts Domaines
-
Complot
Sakaï
-
Allié
-
1/5
-
Juge
-
Bazaar
-
Enquête
Jen Luther'on
-
Allié
-
3/5
-
Capitaine Joanite
-
Sentiers de Chasse
-
Combat
« Modifié: 16 mars 2019 à 16:03 par merson »

Gwendoline

  • Nemedien
  • ***
  • Messages: 180
[Tribe 8] [Personnages] Hepzibah Lallakin Adena'on de Magdalène
« Réponse #2 le: 20 septembre 2018 à 11:38 »
Hepzibah Lallakin Adena'on de Magdalène

Joueur: Gwendoline ; Pseudo:  Gwendoline

Tribu d'origine: Magdalène l'Amante ; Caste d'origine: Sirène ; Caste de Libre Penseur: Illuminée

Éminences: Sensualité, Unité
Aspects: Aucun

Compétences primaires: Esthétisme, étiquette, psychologie, rêve, séduction, théâtre
Compétences secondaires: Commandement, connaissance de la rue, détection, esquive, interrogation, mêlée, musique, polyglotte

Sexe: Féminin ; Âge: 18 ans ; Gabarit: Fine et gracieuse
Signes particulier: Des tatouages sur l'ensemble du corps et des percings aux oreilles et au nez
Habits/accessoires: Tenue légère

Humeur: Avenante
Passions/intérêt: Les relations humaines, le bien commun, la beauté

Passé: Née dans la caste des concubines, Hepzibah fut appelée par sa fatima pour rejoindre les sirènes. Elle appris énormément auprès de ses consœurs issues de la caste des diplomates et se découvrit un penchant certain pour la politique et une certaine ambition. Enlevée par des squats alors qu'elle accompagnait une mission diplomatique, ceux qui ne comptaient pas parmi ses amis en profitèrent pour manœuvrer son bannissement avant qu'elle ne soit sauvée par des joannites. Blessée et frustrée par les siens et par le sentiment que Magdalène l'avait abandonnée, Hepzibah rejoignit Hom avec ce qu'il lui restait de dignité.
Aspirations: Créer une nouvelle tribu, être reconnue
Contacts: Sa famille de sang n'a pas entièrement coupé les ponts avec Hepzibah même si elle ne la soutiendra pas non plus dans ses projets. Ezéchias, son ex-fiancé, pense que son enlèvement et son bannissement lui ont un peu dérangé l'esprit et éprouve de la pitié pour elle, ce qui le rend enclin à accepter de la rencontrer. Bien sûr, les connaissances et alliés qu'elle avait au sein de sa caste d'origine lui ont entièrement tourné le dos.
« Modifié: 05 décembre 2018 à 14:43 par merson »

Mello

  • Korrigan
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
[Tribe 8] [Personnages] Caleb Marrakin Orita'on de Téra Shéba
« Réponse #3 le: 25 septembre 2018 à 18:39 »
Caleb Marrakin Orita'on de Téra Shéba

Joueur: Corentin ; Pseudo: Mello

Tribu d'origine: Tera Sheba ; Caste d'origine: Juges ; Caste de Libre Penseur: Hérites

Éminences: Révélation, Reconnaissance
Aspects: Aucun

Compétences primaires: Investigation, Interrogation, Droit
Compétences secondaires: Polyglotte, Connaissance de la Rue, Tactique, Lettres, Étiquette, Esquive, Tradition, Orientation, Rêve, Furtivité, Cuisine, Herboristerie, Soins, Marchandage

Sexe: Masculinn ; Âge: 22 ans ; Gabarit: Grand et Maigre
Signes particulier: Des tatouages plus ou moins géométriques sur le corps, principalement des lignes verticales: plusieurs dans le cou et la nuque, une sur chaque avant bras et une distinctive sur le front se prolongeant sur le nez. Une boucle large a chaque oreille et un piercing à l'arcade droite.
A pour habitude de s'ajouter une scarification a l'avant bras chaque fois qu'il estime avoir rendu justice.
Habits/accessoires: Tenue de juge (?)

Humeur: Pensif
Passions/intérêt: Le savoir en général, l'art et les cultures étrangère à la sienne, la cuisine et la philosophie (ce qui s'en rapproche le plus dans le contexte)

Passé: Né dans une famille de Juges, il le devint à son tour avec d’abord une grande ambition, puis découvrit les injustices perpétuées par ses collègue. Parmi eux seul un amis sincère, Ramiran, est au courant de ses doutes notamment au sujet de la corruption et du sort donné aux adorateur de Joshua.
Son père et son frère, tout les deux juges, ne partagent pas ses doutes. Le père adressant une confiance sans limite a Tera-Sheba, son frère ayant peur du bannissement. Ses doutes parvinrent finalement aux oreilles des hauts-juges, s'ensuivit son bannissement.

Aspirations: Faire de la huitième tribu une tribu plus juste et obtenir la vérité au sujet de Joshua pour offrir a ses adorateur les droits qu'ils méritent.

Contacts: Son père n’éprouva aucune tristesse a son départ, aveuglé par l'adoration qu'il porte a la justice de Tera-Sheba, de ce fait, il ne garda pas contact avec sa famille. Il échange cependant toujours avec Ramiran qui, secrètement, le soutient désormais dans sa démarche.
« Modifié: 05 décembre 2018 à 14:43 par merson »

Ludovic

  • Fomoire
  • *****
  • Messages: 1189
  • Sexe: Homme
  • "J'aime pas les escaliers."
[Tribe 8] [Personnages] Mentès Danaékin Abad'on de Baba Yaga
« Réponse #4 le: 26 septembre 2018 à 15:20 »
Mentès Danaékin Abad'on de Baba Yaga

Joueur : Ludovic ; Pseudo :  Ludovic

Tribu d'origine : Baba Yaga l'Ancienne ; Caste d'origine : Mortificateur ; Caste de Libre Penseur : Prophète.

Éminences : Mort et Mystère.
Aspects : Voyage Spectral.

Compétences primaires : Synthèse ; Cuisine.
Compétences secondaires : Rêve ; Rituel ; ; etc.

Sexe : Masculin ; Âge : 33 ans ; Gabarit : En cours.
Signes particulier : En cours.
Habits/accessoires : Fragment d'un attribut Fatimal de Joshua le Ravageur.

Humeur : Curieux, parfois au mépris du danger.
Passions/intérêt : Mettre le nez là où il ne faut pas.

Passé : La vie de Mentès fut celle de la plupart des habitants de Vimary, une jeunesse marquée par les récits encore vivants des souffrances du passé ainsi qu’un âge adulte fait d’obligations et de préoccupations d’abord individuelles puis familiales. Mais les questionnements de Mentès furent nombreux à se bousculer dans son esprit, ayant toujours à cœur de laisser ses pensés dériver au gré des méandres de la Rivière du Rêve, la synthèse pour voile et les enseignements de Baba Yaga pour gouvernail. Ses enfants maintenant grands et sa femme ayant quitté le Monde Charnel et franchi le Repli, la vie de Mentès au sein de Vimary n’avait plus sens. Suite à de fructueuses rencontres et d’étonnantes découvertes, les connaissances de Mentès s’accrurent, et ce qu’il apprit des déchus dessina la nouvelle carte de sa vie. Par choix, la Quête de Vision devint son nouveau cap, et Hom ses nouvelles côtes.
Aspirations : Entrer en contact avec le "fantôme" de Joshua le Ravageur.
Contacts : Ses enfants.

Je n'ai pas encore décidé mais il se peut que son visage ressemble à celui-ci avec des traits plus durs:
« Modifié: 05 décembre 2018 à 14:55 par Ludovic »

Riowen

  • Moddey Dhoo
  • **
  • Messages: 20
  • Sexe: Homme
[Tribe 8] [Personnages] Sarah Iliaskin Meira'on d'Agnès
« Réponse #5 le: 15 octobre 2018 à 19:58 »
Sarah Iliaskin Meira'on d'Agnès

Joueur : Didier ; Pseudo :  Riowen

Tribu d'origine : Agnès l'Enfant ; Caste d'origine : Enfant ; Caste de Libre Penseur : Hérite.

Éminences : Caprice et Liberté.
Aspects : Aucun.

Compétences primaires : Acrobatie, Canotage, Esquive, Jet, Jeu.
Compétences secondaires : Athlétisme, Combat à Main Nue, Commandement, Connaissance de la rue, Déguisement, Equitation, Escamotage, Furtivité, Marchandage, Natation

Sexe : Féminine ; Âge : 10 ans ; Gabarit : Petite et Fine, peau dorée, cheveux longs noirs légèrement lissés
Signes particulier : Tatouage d'aile sur les omoplates, 2 boucle sur l'oreille gauche, mèche cheveux blanc au sommet du crâne
Habits/accessoires : en cours

Humeur : Courageuse, Capricieuse, Joueuse.
Passions/intérêt : En cours.

Passé : En cours.
Aspirations : Retrouver Diane sa mère qui s'est exilée après être devenu une "Fardeau".
Contacts : En cours.
« Modifié: 05 décembre 2018 à 14:44 par merson »
Incarnation de Lord Béquille et Miss ter Biohazarde

hasgarde

  • Leprechaun
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
[Tribe 8] [Personnages] Evelyne Eternis de Joanne
« Réponse #6 le: 05 décembre 2018 à 07:26 »
Evelyne Eternis de Joanne

Joueur: Noël ; Pseudo:  Hasgarde

Tribu d'origine: Joanne la Guerrière ; Caste d'origine: Lame ; Caste de Libre Penseur: Jackers

Éminences: Dévotion ; Vengeance
Aspects: Aucun

Compétences primaires: Canotage ; Commandement ; Esquive ; Mêlée
Compétences secondaires: Athlétisme ; Camouflage ; Combat MN ; Équitation ; Furtivité ; Natation ; Orientation ; Sens du Combat ; Survie

Sexe: Féminin ; Âge: 16 ans ; Gabarit: Relativement petite et athlétique
Signes particulier: Quelques cicatrices a divers endroit du corps, tatouage en forme de cercle concentrique sur les mains.
Habits/accessoires: Armure en écaille ; sac de couchage

Humeur: déterminée ; légèrement intransigeante.
Passions/intérêt: Le combat ; Le bien de l’humanité.

Passé: Née au sein de la Tribu de Joanne et entrainée comme Lame, Evelyne ne s'est jamais réellement poser de question, se contentant de suivre les ordres qu'on lui donnait. Durant la période ou elle servait dans les rangs Joannites, elle commença une relation avec un autre Lame,  cependant, lors du retour d'une mission de routine elle appris son enlèvement par des Z'bris. Rongée a la fois par son absence lors de l’évènement et par le détachement dont pouvaient faire preuve certains Joannites, elle se convainquis que les tribus se reposaient bien trop sur les Fatimas, au point d'en oublier d'agir par soit même. Lorsqu'elle commença a a critiquer publiquement l'organisation de la Nation, affirmant que les tribus devaient s'unir et cesser de compter uniquement sur les fatimas pour se défendre des Z'bris (en particulier Joanne) elle fut rapidement bannie par ses anciens camarades.

Aspiration: Unifier les Tribus et prévaloir sur les Z'bris.

Contacts: Sa famille et ses supérieurs considère Evelyne comme honteuse et ont couper tout contact avec elle. Certains de ses anciens collègues la traite de façon cordiale mais sans éprouver d’attachement particulier, elle n'a de ce fait pas réellement de contact au sein de la Nation.
« Modifié: 05 décembre 2018 à 14:45 par merson »

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4985
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Tribe 8] Les Artisans Pellis (Cellule, Personnages & Résumés)
« Réponse #7 le: 05 décembre 2018 à 14:39 »
J'imagine qu'il existe une raison pour laquelle tu n'utilises pas tes noms de famille et de clan; il pourrait être intéressant de la préciser, puisque, même si vous êtes coupés de vos racines tribales, renoncer à ces noms reste une rupture symbolique assez forte.

Sinon c'est très bien; j'ai enlevé mon post de dénonciation et fait un peu de mise en forme.

Il n'y a plus qu'à poster vos résumés maintenant  ^-^

Edit: Et boucler la description de la Cellule  8)
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

Ludovic

  • Fomoire
  • *****
  • Messages: 1189
  • Sexe: Homme
  • "J'aime pas les escaliers."
[Tribe 8][Personnage] Golem Yitzhakin Betzalel'on de Dahlia
« Réponse #8 le: 12 mars 2019 à 18:11 »
Golem Yitzhakin Betzalel'on de Dahlia

Joueur : Ludovic ; Pseudo :  Ludovic

Tribu d’origine : Dahlia la Malicieuse ; Caste d’origine : Comédien ; Caste de Libre Penseur : Prophète.

Éminences : Mouvement et Ombre.
Aspects : Métamorphose.

Compétences primaires : Artisanat, Furtivité, Théâtre, Synthèse.
Compétences secondaires : Pas encore assez d'xp. :P

Sexe : Masculin ; Âge : 17 ans ; Gabarit : Plutôt grand et maigre, allure légèrement dégingandé.
Signes particulier : Des cicatrices de brûlures (de petites à moyennes tailles) constellent son corps et son visage.
Habits/accessoires : Marionnettes, Bobine de fil de nylon.

Humeur : Aime à rester discret (sans être de la timidité), A le goût du mauvais goût (merci merson ^^).
Passions/intérêt : Fabrication et utilisation de marionnettes.

Passé : A depuis toujours un humour de mauvais goût (selon son entourage). / Sa dernière blague fut celle de son bannissement, faire apparaitre une marionnette Z'bri trop réaliste au meilleur moment pour choquer fut de trop pour son clan (et son public). / Une des punitions fut l’incinération de la marionnette incriminée (sa meilleure réalisation) qu'il tenta de sauver (d'où ses traces de brûlures). / Était présent lors du jugement à la cage des cerfs capturés et à voté contre toute condamnation à leur égard.
Aspirations : Créer un grand théâtre de marionnettes à Hom pour y raconter les histoires et legendes des Déchus (et si possible les vivre).
Contacts : Troubadours divers et variés.
« Modifié: 20 mars 2019 à 15:22 par Ludovic »

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4985
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Visions d'une déesse

Mobilis Immobile

Elle vient du Sud terres de mal et de démons
Elle attend son heure dans sa matrice sacrée
Elle est notre passé revenu le futur ressuscité
Elle attend les braves qui La libéreront
Chant de Jonhur

Il fait froid mais je n'ai pas froid. Il fait noir mais je vois toujours la terre en-dessous. Des murmures venus d'une aube à venir m'attirent, et je flotte sur les restes de nuages de frissons.
Sa voix est amour, chaleur et réconfort. Je n'ai pas peur. En cherchant, je me dirige vers les prémices d'un jour nouveau ; un grand jour. Autour de moi, des ombres menacent la nuit. D'immondes cris de créatures étrangères à la Déesse me hantent le long de ma silencieuse avancée.
L'amère odeur de la vie, le goût salé du sang, m'assaillent alors que je dérive. Je poursuis une profonde noirceur qui se noie dans les ombres du monde de la nuit. Un grand oiseau noir, un hibou, glisse sur ses ailes au-dessus de ma tête. Ou est-ce mon ombre qui court à travers les champs et la rivière étincelante? Je suis emporté ; le rêve change.

Les anciennes ruines s'étendent près d'un lac lunaire. Je suis au-dessus d'une crête montagneuse et puis je passe à travers l'eau frémissante, chevauchant une brise intangible. Elle est là, parmi les pierres silencieuses d'un lieu éteint. Elle chante des mots que je ne peux pas vraiment entendre, alors je m'approche.
La neige est éblouissante. De sombres silhouettes traînent leur souillure dans sa pureté.

« Père »

Ce mot reste, figé et puissant, un cri du cœur qui s'infiltre comme une saveur issue d'une enfance perdue. Remord, désespoir, perte. Ils m'emportent comme le baiser d'une vague d'émotions. Le temps est absent pour un moment.

Alors je me réveille. Mon esprit m'appartient de nouveau, mes pensées sont libres. Je suis empli de sérénité par Son contact.
« Viens, mon enfant. Leur sacrifice ne peut pas être inutile. Ils ont attendu si longtemps, et à présent ils sont morts. »
Je vois une île, mon île, Hom. Une puissante lumière danse dans le ciel. Un pilier de flammes lèche les nuages.
« La Prophétie est venue, et ceux qui voudront l'ignorer se perdront dans les griffes des Bêtes. Tu dois prendre leur place. ».

Le rêve s'estompe. Je m'étire, les yeux résolument fermés afin de ne pas oublier.

« Viens, mon enfant. La Prophétie est venue. »

Mes paupières cillent, luttant contre la lumière du jour, et l'image d'une flamme me brûle à chaque battement.

Vision de Jonhur, Enfant de la destinée

Sache que je suis un Prophète venu de Baba Yaga. Cette preuve que je t'ai donnée n'a pas commencé telle que je l'ai retranscrite. Non, elle a commencé ailleurs - en deçà de ce monde. Mes mots doivent maintenir ouverts tes yeux aveugles, afin qu'ils ne se ferment pas dans l'ignorance des projets de la Déesse. Ces deux dernières saisons, les étoiles se sont alignées pour narrer d'étranges contes. Je les ai contemplées, ainsi que bien d'autres signes, essayant de sonder leur sens. À présent, j'ai ma réponse.

J'ai vu la lune devenir noire, comme elle le fit lorsque les Huit naquirent. J'ai entendu le cadavre de Joshua s'ébrouer dans Son ancienne tombe. Mes rêves m'ont révélé notre salut, car le temps de la Prophétie vient, et son accomplissement se fera dans l'enfant de Joshua. La Déesse Unique m'a montré une demeure sacrée où la fille de Joshua attend depuis deux générations le moment d'apparaître et de mener la Tribu de Son père en son nom. Car Lilith vient à nous, et avec elle, la Huitième Tribu est née.

Jonhur Élu de Lilith

J'ai trouvé ceux qui ont été choisis, et nous voyageons sous Sa protection et le soleil levant. Je La sens tout autour, qui nous protège des sauvages demi-humains peuplant ces terres hostiles et des Z'bris en maraude. Les Squats vivent de leur propre saleté, mangeant, dormant et pourrissant dans la boue. Leur langue gutturale et abâtardie m'écorche les oreilles. Alors que l'hiver décline, je me demande combien sont morts pendant ces rudes mois. J'ai tendance à croire les rumeurs de cannibalisme depuis que j'ai vu certains porter des colliers d'oreilles et que j'ai vu des viandes suspectes sur leurs broches primitives. Les Z'bris sont un autre problème. Leurs bêtes perverties hantent les environs, poussant des cris profonds dès la nuit tombée. Je me demande comment font les Squats pour survivre à proximité de si vicieuses créatures.

Je suis apaisé par la protection de Lilith. Parfois, je sens même Ses yeux sur moi, et deux fois, il me semble, j'ai surpris Sa présence du coin de l'œil.

Lilith, la Libératrice, Chapitre II, par Jonhur l'Élu

Nous étions épuisés et la nuit était froide. Dans les vagues clartés projetées par nos torches, je regardais mes compagnons, blessés et abattus, qui arrangeaient tant bien que mal les pierres dans l'entrée de la crypte. Les cris des Z'bris glacèrent nos sangs, et nous attendions l'attaque. Nos tentatives désespérées de trouver un refuge étaient précipitées par la peur, mais je sentais profondément dans mon cœur que notre salut était enfoui sous les vieilles pierres.

Alors vint le premier de plusieurs miracles. Mes compagnons et moi-même fument emmenés par une force spirituelle incroyablement puissante. Je regardai vers le ciel et je vis la lune disparaître dans une insondable obscurité. Un tremblement vint du sol et se propagea partout autour de nous, projetant pierres et gravats. La fatigue de ces derniers jours se liquéfia. Le froid et la faim qui nous rongeaient les os s'évanouirent dans une chaleur qui réveilla nos esprits las. Je voyais le feu envahir les yeux de mes compagnons. Nous ne craignions plus les monstres de la nuit. Nous étions poussés par la gloire brûlante qui nous avait lancés dans l'obscurité, les lèvres animés d'un cri de guerre. Lorsque le premier coup fut asséné, je La vit à travers des larmes de joie. Le Rêve était devenu réel. Nous étions sauvés. Lilith était parmi nous.

Lilith, la Libératrice, Chapitre II, par Jonhur l'Élu

Jours de jugement

Ce fut une année difficile pour nous, Déchus. Il fut un temps où nous étions simplement ignorés ou méprisés, mais à présent les Tribus nous persécutent activement. Et je dis les Tribus mais il est assez clair qu'il s'agit des Shébans et des Joannites – les Piliers de la Nation. J'ai entendu rumeurs et propos, ou devrais-je dire des proclamations, des Juges Shébans à propos des Tribus et de nous autres. La Haute Juge Verra Thaim'on mène le combat visant à placer la loi de Téra Shéba au-dessus de toutes les Tribus, sous la bannière d'une « justice pour tous ». Nos liens déjà relâchés avec les Tribus seront probablement brisés par cet acte. Au fond, c'est une forme de bénédiction, mais notre Nation est encore trop jeune pour survivre sans leur aide et leur protection limitées.

D'autres Juges vont plus loin dans l'affirmation de leurs volontés nous concernant. Une Diplomate Magdalite m'a rapporté que le Haut Juge Cylix goûte de moins en moins le constant rappel de notre existence que lui procure la fenêtre de sa Cour. Si le souvenir des Z'bris et des Camps n'était pas encore si fort, je suis certaine qu'il remplacerait les peines de bannissement par la mort. Nous devons grandir vite, ou bien nous serons perdus.

Altara Ven, Illuminée de la Huitième Tribu

Honorables Juges, il est temps d'agir. Gardons à l'esprit les Déchus des grâces Fatimales. J'ai personnellement constaté leurs paroles hérétiques. J'ai vu la haine dans leurs yeux. Se dresseront-ils contre les lois des Sept Sœurs ? Je connais et respecte l'immense tâche des Joannites, qui servent admirablement et avec distinction pour faire respecter la juste loi. Mais, Honorables Juges, la rébellion est sur les lèvres des Déchus et nous devons être plus qu'attentifs. Je demande à la Cour la permission de mener une investigation approfondie, dotée de sanctions appropriées dans le but de contenir la menace que représentent les Déchus. Et il me semble que la Justice Universelle est naturellement qualifiée pour cette tâche et qu'il s'agit d'un prolongement logique des précédentes décisions de cette Cour concernant Vimary et les Sept Tribus.
Mezat Ever'on, Inquisiteur Shéban

Ils viennent dans un brouillard gris! Leurs torches et le bruit rythmé de leur bottes trahissent leurs intentions. J'entends que le grand pont a aussi été perdu. Alors qu'ils s'enfonceront dans nos terres, bien des nôtres s'affoleront, certains se cacheront dans les murs tandis que d'autres tenteront de s'enfuir. Mais il n'y a ni refuge ni retraite... Je scrute leurs rangs scintillants! Toutes ces armures, toutes ces armes, et si peu de notre côté. Si ce jour n'est pas celui d'un règlement de comptes, cela y ressemble...
Altara Ven, avant Hven

Ah, chère mère, si tu avais vu leurs yeux. Lorsque l'île de Hven émergea dans un bouillonnement du Grand Fleuve, les spectateurs Tribaux étaient estomaqués, choqués et apeurés. Plus tard, quand nous l'explorâmes, nous y avons trouvé peu de ruines, mais de nombreux ponts et chaussées noires. La zone la plus proche de Hom a déjà été appelée « Champ aux Ponts ». Les Déchus Évans étaient tout excités de la richesse de la terre qui, selon eux, nous fournirait de belles récoltes avec lesquelles nous pourrons faire face à l'hiver. Kymber a déjà organisé l'irrigation et les semailles des nouveaux champs. De l'autre côté de l'île, il y a un grand bassin dans lequel, d'après Kymber, nous pourrons créer des pêcheries dès l'année prochaine.

Pour y aller depuis Hom, il faut passer par les restes métalliques d'un gigantesque vaisseau marin de Jadis. Les Illuminés s'assurent que ce ponton puisse être utilisé comme position de repli pour empêcher les Sept Tribus d'envahir l'île. Près du centre de Hven se dressent quelques grandes ruines, dont l'une est en train d'être modifiée par les Illuminés afin d'y accueillir Lilith. Le nouveau palace occupe une petite colline. À l'intérieur, ils nettoient la vase et les détritus du Grand Fleuve, et ce sera certainement le plus grand bâtiment des Déchus.

Chère mère, si vous voyiez leurs visages joyeux lorsqu'ils vont explorer leurs nouvelles terres à la recherche de gibier, de trésors et de nouvelles demeures ! J'espère que vous vous réveillerez bientôt, que vous puissiez donner votre bénédiction à ce lieu.

Altara Ven, veillant le coma de Véruka

Autres Soeurs, autres vues

Nous sommes d'accord, et ceci est notre mémoire de ce qui a été dit, afin que personne ne le conteste.
Nous avons vu notre nouvelle Sœur et lu les flots de la destinée. Il n'est pas de notre ressort d'interférer dans le legs de notre Frère et ainsi nous ne le ferons pas. Ainsi nous resterons et observerons. Nous sommes les Destinées, et c'est notre rôle de ne faire qu'une avec le Rêve. Sur ceci, nous sommes en accord. Sur ceci, les autres doivent obéir. Faire autre chose serait un défi, tant à la Déesse Unique qu'à nous-mêmes.

Baba Yaga l'Ancienne, parlant à ses homologues Destinées

Symboles & Présages

Il est une tempête tourbillonnant dans la Rivière du Rêve. Je ne vois pas loin, et je dois rester prudente si je ne veux pas être prise dans les courants et les siphons. Tout apparaît et disparaît en un instant, mais je suis certaine de moi : Quoi qu'il vienne, et à coup sûr quelque chose vient, cela apporte un nouveau foyer pour les Déchus. Je ne peux en dire plus, mais la rivière nous révélera son don bien assez vite.
Veruka la Spectre, au Dépotoir

L'obscurité vient. Elle me fait frissonner. Mes rêves sont des cauchemars de ce qui nous pend au nez. Quelque chose fait des remous, et avec elle vient une obscurité pour chacun de nous. Je crains le sommeil à cause de ce que j'y vois. Y en aura-t-il un pour entendre cet avertissement ? Y en aura-t-il un à se réveiller de ce cauchemar ?
Chevon la Dérangée, au Dépotoir

Êtes-vous réellement si stupides ? Vous vous moquez de moi, vous riez, mais moi je sais. Je sais ce qui vient et ce que nous accueillons. Ne voyez-vous pas ? La Huitième Morte vient forniquer avec les Sept.
Chevon la Dérangée, à la Cage

Les cartes en disent long. Tiens, prend-les et mélange-les. Médite un instant... Maintenant, coupe trois fois et divise le paquet en trois tas. Retourne les trois premières. Mmm... Ton destin est jumeau de grands événements. Tu as vu beaucoup de choses et tu en pressens bien d'autres.

Retourne trois nouvelles cartes. Mmm... Un homme te recherche. Il est allié à... un cœur noir... étranger à ce monde. Je te vois voyager... bientôt... bientôt tu laisseras les vivants derrière toi pour rejoindre un lieu de la mort. J'entends un million de cris.

Retourne encore trois cartes. Mmm... Tu devras regarder la mort en face si tu veux survivre à ce séjour. Tu devras éviter les étincelants boyaux de la noirceur... ou bien tu resteras là-bas éternellement.

Ellem Morkin, Diseuse de bonne aventure Yaganne

Les dits de la Libératrice

Je m'appelle Lilith. Je suis la fille de Joshua, née pour protéger Ses enfants. Je suis venue pour faire cesser les menaces qui se répandent en ces temps obscurs. J'offre la sécurité, des conseils pour vous défendre, et Mon aide pour que vous trouviez votre chemin dans le Rêve. Je ne lèverai pas Ma main contre Mes Tantes, car Mon Père ne le voulait pas. Je ne suis rien de plus que ce que vous ferez de moi. Je suis votre amie.
Lilith, à la Cage

Vous voulez Me ligoter et ligoter Mes enfants. Cela ne se produira pas, car Je suis venue pour libérer ceux qui veulent Me suivre.

Moi, Lilith, Fille de Joshua, Je protège les Déchus. Vous allez faire retraite et ne reviendrez jamais. Si vous deviez revenir, vous et tous ceux qui viendront avec vous mourrez. Vos lois Tribales ne s'appliquent pas sur cette île. Dites à vos Maîtresses que lors de la septième nuit du Festival de la Libération, je viendrai et je montrerai à tous ce que je vous montre maintenant.

Lilith, à Mezat Ever'on

Les épreuves de la Huitième Tribu viennent de commencer. Ne désespérez pas. Lors de la septième nuit du Festival de la Libération, Je révélerai la Seconde Cité prophétisée par Mon Père. D'ici là, Huitième Tribu, réjouis-toi !
Lilith, au Dépotoir

Je suis la Fille de Joshua, le Ravageur. Je suis la Fatima de la Huitième Tribu. Voici Hven, une nouvelle terre d'accueil pour la Huitième Tribu. Les Sept sont à présent de nouveau Huit. Je viens en paix. Laissez mon peuple trouver sa propre destinée, ou bien j'apporterai aussi la mort.
Lilith, au Festival de la Libération
« Modifié: 14 avril 2019 à 15:59 par merson »
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris

merson

  • Modérateur Global
  • Dagda
  • ******
  • Messages: 4985
  • Sexe: Homme
  • In Pig We Trust
    • Mon ToiTuyau
Re : [Tribe 8] Les Artisans Pellis (Cellule, Personnages & Résumés)
« Réponse #10 le: 14 avril 2019 à 17:09 »
Ce post a subi plusieurs ajouts  ;)
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris