Auteur Sujet: Le Guide du Routard de Heaven Harbor  (Lu 109 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

LarrxX

  • Modérateur Global
  • Ankou
  • ******
  • Messages: 7805
  • Sexe: Homme
Le Guide du Routard de Heaven Harbor
« le: 16 septembre 2018 à 09:11 »


Les images et textes de cette section sont directement recopiées du livre de base de Hellywood. Ils n'ont pas pour but de plagier mais de faire découvrir le jeu. Tous les droits de ces textes reviennent à leurs auteurs originaux et aux éditions John Doe.
« Modifié: 19 septembre 2018 à 16:14 par LarrxX »
"I've experiments to run, there is research to be done, on the people who are... still alive." - GLaDOS
"Automobiles have been the best mêlée weapons to use against monsters since the 50s." - Atomic Robo

 Je modère en bleu, comme une orange.

LarrxX

  • Modérateur Global
  • Ankou
  • ******
  • Messages: 7805
  • Sexe: Homme
Re : Le Guide du Routard de Heaven Harbor
« Réponse #1 le: 16 septembre 2018 à 09:16 »
« Vous cherchez un endroit pour vivre, travailler et prospérer ? Un lieu où fonder une famille ? Une ville dont vous serez fier ? Bienvenue à Heaven Harbor, la ville la plus accueillante de la Côte Ouest. Ici les terrains sont bon marché et il y a du travail pour tous. Ici, rien ne peut être refusé à un honnête travailleur capable de retrousser ses manches. Heaven Harbor aime les gens intrépides, courageux et décidés. Rejoignez-nous sur la route du progrès et goûtez à la douceur de vivre que seule notre belle cité est capable de vous offrir… »
--- Communication de la mairie d’Heaven Harbor

Heaven Harbor, la perle de la Côte Ouest. Le lieu où il faut être vu. L’endroit où tout se passe. Ici et nulle part ailleurs, comme on dit dans les revues. Bienvenue, amigo ! Oui, toi le bouseux débarqué de Ploucville directement dans l’endroit le plus à la coule du continent. Tu t’attends au paradis sucré comme sur les grands panneaux au bord de l’autoroute ? Perdu, mon gars, ici le glamour n’est qu’une façade. Les jolies lolitas des trottoirs refilent la bléno à leurs michés et t’as pas les moyens de frayer avec les putes de luxe. Mais t’es un affranchi, un vrai dur ? Tu viens ici pour réussir, hein ? Heaven Harbor est un clapier puant où seuls les plus méchants gardent la tête hors de l’eau. T’as intérêt à te mettre vite fait au parfum, ami bouseux, si tu ne veux pas profiter d’une visite de la baie par le fond. Ici, politicards et gangsters signent des pactes de non-agression avec des forces innommables et t’as pas intérêt à te mettre en travers de leur route ou la mort sera le cadet de tes soucis. Va falloir être futé pour creuser ton trou sans qu’il soit une fosse. Ici tout a un prix. Et pour te servir de guide, amigo, Whispers est le seul choix raisonnable. Le seul qui te dise tout sans rien cacher. Qui baise qui et qui touche les enveloppes de qui. Whispers est ton seul copain, foi de Harvey Weimbaugh ! »
--- Article de Whispers

« J’ai toujours eu bien plus peur des ténèbres contenues dans le coeur de chaque homme que de celles auxquelles nous vouent les pasteurs dans leurs sermons. Parce que dans mon boulot, je vois tous les jours les ravages que peuvent causer la haine, la cupidité et la bêtise. Le mal à l’état pur est là, en chacun de nous. On raconte que l’Enfer s’est ouvert sur Terre et que les créatures infernales se sont mêlées aux hommes. Moi je dis que tout ça, c’était déjà là, c’est juste sorti au grand jour. La colère et la haine étaient ancrées dans le coeur des hommes bien avant que l’Enfer ne devienne la porte d’à côté. Ce qui se passe derrière cette porte, j’en sais foutre rien, mais je ferai comme d’habitude : j’attendrai de voir ce qui en sort et je m’occuperai des salopards. De n’importe quel type de salopard… »
--- Un flic d’Heaven Harbor
"I've experiments to run, there is research to be done, on the people who are... still alive." - GLaDOS
"Automobiles have been the best mêlée weapons to use against monsters since the 50s." - Atomic Robo

 Je modère en bleu, comme une orange.

LarrxX

  • Modérateur Global
  • Ankou
  • ******
  • Messages: 7805
  • Sexe: Homme
Re : Le Guide du Routard de Heaven Harbor
« Réponse #2 le: 16 septembre 2018 à 12:54 »
Mon nom est Terry Doyle, j’ai 36 ans. Je vis depuis toujours ici, à Heaven Harbor, la ville que l’on surnomme parfois Hellywood. Je m’en suis parfois éloigné mais j’y suis toujours revenu. Pas que ce soit mieux ici qu’ailleurs. Mais j’ai cette ville chevillée au corps, quoi que je fasse. C’est comme mon boulot. Flic. J’ai beau ne plus l’exercer officiellement, j’étais, je suis et je serai toujours flic. C’est comme une odeur dont on n’arrive pas à se débarrasser, quel que soit le nombre de douches qu’on prend. Une seconde peau. Je pense en flic. Je réagis en flic. Putain, je mange même comme un flic.

Avant d’aller plus loin, sachez-le : je n’ai pas une très bonne réputation. On pourrait même dire qu’elle est exécrable. J’ai fait un peu de bien mais pas avec assez d’acharnement. J’aurais pu faire plus. On a dit pas mal de choses différentes sur moi : que j’étais une ordure, que j’étais un vendu, que j’ai tué des gens. Tout cela est vrai. En partie et selon le point de vue qu’on choisit. Ceux qui me connaissent résument cela simplement : je porte la poisse. C’est sans doute vrai. Les gens ont toujours eu une fâcheuse tendance à mourir autour de moi. Si rien de tout cela ne vous gêne et que mes informations, forcément partielles et orientées, vous intéressent, continuons…

Assez parlé de moi. Entrons maintenant dans le vif du sujet et visitons Heaven Harbor. Si vous n’y êtes jamais venus, il faut d’abord apprendre à vous y repérer. Jetez donc un oeil sur la carte. Heaven Harbor occupe une presqu’île, une avancée rocheuse dans l’océan Pacifique sur la berge nord de la Sio River. La baie formée par l’embouchure de la rivière est protégée de la houle par une série de tombolos, des bancs de sable naturels, et cette protection en fait un cadre idéal pour un site portuaire. La ville s’étend à présent sur les deux rives de la Sio River, mais Heaven Harbor au sens propre ne concerne que la presqu’île. C’est une zone très vallonnée, formée de plusieurs collines naturelles qui forment l’ossature de la cité. Vers l’est, à l’intérieur des terres, le paysage s’évase et s’aplanit, s’ouvrant sur la Grande Vallée, chaque jour plus urbanisée. Plusieurs îles émaillent la côte, les deux plus grandes étant Lucky Island et Santa Esperanza.
"I've experiments to run, there is research to be done, on the people who are... still alive." - GLaDOS
"Automobiles have been the best mêlée weapons to use against monsters since the 50s." - Atomic Robo

 Je modère en bleu, comme une orange.

LarrxX

  • Modérateur Global
  • Ankou
  • ******
  • Messages: 7805
  • Sexe: Homme
Re : Le Guide du Routard de Heaven Harbor
« Réponse #3 le: 17 septembre 2018 à 20:18 »
Downtown
Downtown, c’est le coeur d’Heaven Harbor. La plupart du temps, quand un gars du coin vous parle d’Harbor, il sous-entend Downtown. Elle occupe la rive est de Sio River, tout le sud de la péninsule jusqu’à l’océan. C’est une zone totalement urbanisée, si l’on excepte quelques parcs. Ça vous dit, une petite balade ?
  • Commençons par City Hall. Après tout, c’est sans doute là que vous débarquerez, dans la magnifique Grand Central Station, l’une des fiertés de la cité. City Hall est le centre des institutions politiques d’Heaven Harbor : c’est donc aussi le centre de la corruption organisée qui dévore la ville de l’intérieur. C’est le quartier des grands bâtiments officiels comme le City Hall lui-même, le palais de justice, le commissariat central ou le Federal Building. On y trouve également l’imposante Public Library et le Saint John’s Hospital, aux larges murs noircis. Independance Park est une vaste zone arborée. Depuis son coin sud, on dispose d’une vue magnifique sur l’océan.

  • Financial District est le coeur économique et commercial de la ville, là où se dressent les plus grands buildings d’Harbor : le Blaxo Hall, le Roster’s ou le Bergson’s Building. Le cave en visite ne manquera pas de déambuler sur le Strand, la plus célèbre avenue d’Harbor, où s’alignent boutiques et hôtels de luxe, restaurants et théâtres. Tout Financial District est une ode au pognon, à la manière de l’accumuler et à la façon de le claquer avec classe.

  • Moins connue est Natividad, pourtant le véritable coeur historique de la ville, au style espagnol. C’est un drôle de coin, tiraillé entre les mouvements de préservation des associations historiques et l’afflux de population hispanique paupérisée. On peut y voir la Mission reconstituée, visiter les halles couvertes, l’Hacienda et quelques façades typiques. On peut aussi aller tirer sa crampe dans les bordels les moins chers et les plus sales d’Harbor, dans la Calle de las Putas.

  • Carnelly Hill est un joli quartier escarpé aux maisons victoriennes vieillottes. L’endroit a longtemps accueilli les émigrants européens, principalement russes et polonais, qui s’entassaient à douze dans une chambre. C’est aujourd’hui un coin à la mode, peuplé d’artistes, d’écrivains, de journalistes... On y baise entre intellos et la came n’est pas ici un vice, mais un art de vivre. La dernière ligne de cable-cars d’Heaven Harbor grimpe le long de Carnelly Hill.

  • Chinatown est l’un des plus anciens quartiers chinois du pays, un des plus grands aussi. Les restaurants à nouilles et les laveries camouflent les entreprises moins nobles des habitants. Mais vous n’en entendrez pas parler : ici tout est propre et policé. C’est ce que j’aime à Chinatown : on lave son linge sale en famille et on se découpe entre chinois sans faire de vagues.

  • À Little Italy aussi on aime le business en famille. Le coin s’appelle normalement Rocket Point mais vu la concentration de trattorias au mètre carré, plus personne n’emploie ce nom depuis bien longtemps. Comme Chinatown, le coin est pittoresque pour le touriste, tranquille pour le flic pas trop regardant et dangereux pour l’imbécile qui veut jouer à l’affranchi sans recommandation.

  • Paddy Hill est l’un des quartiers les plus populaires d’Heaven Harbor et il est traditionnellement occupé par la communauté irlandaise. Ici, tous les fils de famille sont flics… ou pompiers s’ils ont mal tourné.

  • Hook Quarter, mon quartier d’origine, le plus vieux quartier anglo d’Heaven Harbor, descend jusqu’à l’océan et se voit prolongé par la Marina. C’est un coin triste et délabré, aux maisons usées et branlantes, qui ne s’est jamais vraiment relevé de l’incendie de 1908. Il abrite une population d’ouvriers pauvres, travailleurs mais misérables.

  • Remington Heights est le lieu de résidence des riches et des puissants. Sur la jolie colline s’alignent les grandes et belles demeures victoriennes, les pelouses bien tondues et les voitures de prestige. Ici les policiers sont polis et prévenants, mais seulement si vous êtes résident. Le crime n’est pas absent, il est juste mieux caché. Les sages façades camouflent tout ce que l’argent peut offrir de perversions.

  • University District abrite les prestigieux établissements de savoir d’Heaven Harbor. Les campus sont propres et calmes, les parcs nombreux, l’automne y sent toujours bon. De temps en temps, on y ramasse un jeune en pleine overdose, victime du shoot de trop. Ou bien l’on croise une petite pépée qui paie ses études en écartant les jambes. L’insouciance de la jeunesse…

  • Aisbury Park abrite le plus important ghetto noir d’Heaven Harbor. Dans ses immeubles de briques rouges noircis de crasse, violence et désespoir menacent chaque jour de faire sauter la marmite. Les jeunes gars du coin ont bien pigé que le rêve américain n’était pas pour eux, ou alors qu’il faudrait le gagner à la pointe d’une lame ou d’un flingue. Aisbury Park reste malgré tout l’endroit le plus swinguant d’Harbor pour qui apprécie le jazz.

  • Forbidden City : le meilleur pour la fin, l’enclave que l’Amérique entière nous envie. Depuis le Jour des Cendres, c’est le ghetto des non-humains, les cornus. Forbidden City traîne la réputation d’être à la fois le lieu le plus dangereux et le plus couru d’Harbor. Les putes du Red Light District seraient les plus douées de la ville, la came y serait meilleure qu’ailleurs et même le jazz serait plus intense. Le premier bouseux venu de Ploucville veut faire un tour dans la Forbidden City. Il y laisse parfois plus que son portefeuille.
"I've experiments to run, there is research to be done, on the people who are... still alive." - GLaDOS
"Automobiles have been the best mêlée weapons to use against monsters since the 50s." - Atomic Robo

 Je modère en bleu, comme une orange.

LarrxX

  • Modérateur Global
  • Ankou
  • ******
  • Messages: 7805
  • Sexe: Homme
Re : Le Guide du Routard de Heaven Harbor
« Réponse #4 le: 19 septembre 2018 à 11:59 »
The Harbor
On appelle « The Harbor » toute la côte nord de la ville, ouverte aux vagues du Pacifque. C’est traditionnellement un lieu de promenade et de loisirs, qui possède aussi sa part d’ombre.
  • La Marina prolonge le Hook Quarter et accueille les navires de plaisance. Endroit étrange, à la fois neuf et vétuste, la Marina est partagée entre des pontons luxueux et de vieux embarcadères de bois pourri où quelque cabanes de pêcheurs n’en fnissent plus de s’écrouler. C’es d’ici que partent les ferries qui relient Heaven Harbor à Lucky Island.

  • Heaven Fairy, le paradis des gosses. Cette fête foraine permanente, consruite sur des pontons de bois, accueille chaque soir et week-end d’été la foule familiale d’Heaven Harbor. Un coin sympa malgré les petites frappes qui rackettent les mômes. L’hiver, alors que les attracions sont fermées, la Heaven Fairy se transforme en ville fantôme, où il ne fait pas bon traîner.

  • Paradise Beach et Conception Beach sont réputées dangereuses pour les nageurs à cause de leurs eaux froides et des courants qui se révèlent régulièrement fatals aux surfeurs et aux baigneurs imprudents. Un peu plus loin commence la base militaire de Fort Darrow.

La Sio River
La Sio River est un fleuve sale et boueux. Des deux côtés de son embouchure s’étalent les usines, l’habitat ouvrier, les piers du port, les entrepôts et les voies de chemin de fer. C’est le cœur indusriel d’Harbor, là sont produites les véritables richesses.
  • Les Piers regroupent les insallations portuaires et sont prolongés par le Warehouse Disrict, longue litanie d’entrepôts et de friches. Je vous conseille de vous méfier de tous ceux qui ne fréquentent pas ce quartier pour y travailler. Les Yards sont les chantiers navals d’Heaven Harbor.

  • Redmond est un grand quartier populaire et ouvrier. Des familles irlandaises, russes, noires et hispaniques s’entassent dans de vieux immeubles décrépis. Depuis peu, on y trouve aussi des cornus.

  • Les Fields accueillent les indusries d’Heaven Harbor. Usines et hangars se succèdent, certains en pleine activité, d’autres abandonnés et pourris par les mauvaises herbes. En plein milieu trône le no man’s land des Strangler Fields et les milliers de carcasses d’avions de guerre qui y sont entreposées.

  • Ceux qui n’ont plus rien échouent à Hoboland, l’énorme bidonville d’Heaven Harbor, un chancre puant à ciel ouvert. Cabanes de tôles ou de toile, wagons désaffectés et carcasses de bagnoles s’entassent sur les bords de la Sio River.
« Modifié: 19 septembre 2018 à 12:07 par LarrxX »
"I've experiments to run, there is research to be done, on the people who are... still alive." - GLaDOS
"Automobiles have been the best mêlée weapons to use against monsters since the 50s." - Atomic Robo

 Je modère en bleu, comme une orange.

LarrxX

  • Modérateur Global
  • Ankou
  • ******
  • Messages: 7805
  • Sexe: Homme
Re : Le Guide du Routard de Heaven Harbor
« Réponse #5 le: 19 septembre 2018 à 16:13 »
The Valley
Les grandes collines de Mulberry et de Partridge séparent Downtown des districts de la Valley. Chaque jour, l’extension moderne d’Heaven Harbor gagne un peu plus de terrain sur les anciennes terres agricoles et les plantations d’agrumes.
  • Mullberry Hills est le nouveau coin à la mode d’Heaven Harbor. Loin du conformisme de Remington Heights, c’est la colline du fric plaisir, qui se montre et se claque. Le nouveau repaire de ceux qui ont gagné très vite beaucoup d’argent, que ce soit dans le spectacle, les affaires ou le crime. Tout le monde est le bienvenu dans les belles villas de Mullberry Hills.

  • Partridge Hills est un grand quartier populaire surplombant la ville, aux petites maisons coquettes et aux petits immeubles défraîchis. Les amoureux apprécient la vue panoramique depuis la « Promenade » mais évitent avec soin les réservoirs qui alimentent Heaven Harbor. Depuis la découverte de nombreux cadavres mutilés dans les environs, ils ont une sinistre réputation…

  • Crescent View bouffe chaque jour un peu plus l’espace de la Valley en alignant ses pavillons pour la classe moyenne. L’explosion quotidienne
    des constructions fait la fortune des promoteurs qui exproprient les vieux culs-terreux pour lotir les jeunes couples en mal de pavillon. Chaque jour une
    nouvelle route est tracée, un nouveau lotissement mis en chantier. C’est un mélange bizarre de terrains vagues en travaux, de petites maisons proprettes et de vieilles fermes isolées.

  • Tortosa Valley a pour l’instant pu préserver ses belles haciendas et ses larges plantations de fruits où s’échinent les travailleurs clandestins. Pour combien de temps ?

Les Iles
Deux îles fendent les flots de la baie d’Harbor. Si la première est devenue synonyme de plaisir, la seconde est loin d’être un lieu de villégiature.
  • Lucky Island est le paradis du jeu, abritant hôtels de luxe et casinos. Sortie de l’esprit malade d’un truand new yorkais, Nat Vernon, construite en grande partie sur les bancs de sable de la baie, l’île est une machine à fric qui tourne tous les jours, 24 heures sur 24.

  • Santa Esperanza n’est qu’un caillou battu par les vents de la baie. Elle accueille les oiseaux de mer et les criminels : on y a bâti la prison du comté.
"I've experiments to run, there is research to be done, on the people who are... still alive." - GLaDOS
"Automobiles have been the best mêlée weapons to use against monsters since the 50s." - Atomic Robo

 Je modère en bleu, comme une orange.