Auteur Sujet: [Critique] Krystal  (Lu 697 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Galaad

  • Dagda
  • ******
  • Messages: 5351
  • Sexe: Homme
  • Meilleur Fumier de la Rentrée 2016
[Critique] Krystal
« le: 07 mai 2015 à 13:10 »
Jeu : Krystal
Auteur : Jérôme 'Loludian' Barthas
Editeur : XII Singes
Univers : Post-apo en Europe
Système : dK System
Pitch : Depuis le Clivage, la Nature a repris ses droits sur le Monde. Les Humains se cloitrent dans de rares Enclaves dont l'air n'est pas vicié et qui leur permet de survivre. Mais une lueur d'espoir existe aux travers des Héraults, capable de survivre à l'extérieur et de restaurer des Havres, futur Enclaves habitables.

Ecriture :
Le jeu fait parti des Intégrales des XII Singes. L'univers, le système, l'écran du meneur ainsi qu'une campagne complète tiennent en 2 ouvrages A5.
Le premier livret contient l'Univers,  décrit dans les grandes lignes et servant de présentation pour les joueurs, le système de jeu, une adaptation du dK system (on reviendra dessus plus loin) et les informations générales sur les grandes Enclaves d'Europes. Tous est disponibles aux personnages, dépendant de leur niveaux dans certaines compétences.
Le second livret se compose des secrets de l'Univers, soit ce qu'il s'est réellement passé avant, pendant et depuis le Clivage et également les secrets importants des Enclaves présentées précédemment, et la campagne de base en 5 scénario. Concernant les secrets, pas mal d'informations pour donner vie aux Enclaves et permettre d'inventer facilement des scénarios pour bien découvrir chacun de ses lieux de vie. Pour la campagne, l'écriture est fluide. Les scénarios débutent par un schéma des scènes et les liens entre. Une fois la lecture entamé, on se retrouve comme dans un livret dont on est le héro. Chaque scène renvoie à une autre suivant les choix des joueurs. Tout est didactique pour le meneur et cela laisse une grande liberté aux joueurs. Du côté de ces derniers, le grand intérêt est l'implication et l'influence sur le monde. Suivant leur choix, ils peuvent réussir ou tout détruire sans même le vouloir mais en ayant pris de mauvaises décisions.

Contexte :
Le Clivage a renvoyé les hommes en arrière. La technologie se résume à une partie congru et l'étude scientifique est réservé au plus doué des survivants. On essaye de comprendre ce qu'il est arrivé lors du Clivage, on tente de survivre et d'améliorer au mieux les conditions de vie.
On retrouve les grandes idées de Dark Earth et Plagues, mais de façons plus condensé, tout en étant développé, et surtout plus abordable à notre époque.

Création de Personnages:
Livret de création
Une fois l'univers décrit, le joueur détermine les grandes lignes de son personnages (profils, métier, saison de naissance). Chacun de ses éléments donnant accès à un pool de compétences ou caractéristiques créant le personnage au fur et à mesure. Depuis la sortie de l'ouvrage de base, une aide de jeu propose une personnalisation du personnage en fonction de l'Enclave d'origine (retrouvable en fin du livret de création).
Il y a moyen de faire un bon nombre de personnages uniques, même si certains points seront redondants. Après au groupe de joueur de se répartir les envies et taches pour brasser un plus large panel. Sinon au vue de la mortalité du jeu (créatures rencontrés ou suivant les actions des joueurs), je conseillerais d'avoir déjà une seconde idée de personnages.

Système de jeu et Règles:
Je le résumé bien en deux mots "dK System", mais je vais essayer d'étoffer un peu cette description. Le système est générique, ce qui lui permet de s'adapter à une large palette de jeu et d'univers. Le créateur l'a surement choisit pour ne pas surcharger les livrets et faire un système trop "ésotérique" comme pour certaines sorties actuelles.
L'adaptation permet de facilement jouer et surtout de ne pas prendre de temps pour une création. Une longue liste d'atout sont spécifiques à Krystal, mais rien n'empêche de piocher dans le système de base pour les choisir.

Points négatifs :
- le système de jeu. Pour reprendre les termes de gregoo, sans saveur. Il se veut générique. bien qu'on ait des avantages spécifiques, le jeu perd un peu de son identité avec son intégration dans le dK system. Au lieu d'être un jeu à part, on pourrait l'associer juste à un univers dK system.
- le bestiaire. Assez simple dans les livres de bases, cela a été réglé depuis par un supplément sur internet.
- l'autre côté. Même si je n'ai jamais été un adepte de jouer du côté "méchant", rien n'est décrit pour ceux qui seraient tentés de détruire l'humanité. Mais des pistes sont données.

Avis général :
Très bon.
Les deux gros avantages de ce jeu est son format (dense et fourni) et l'implication des joueurs (leurs actions pourraient sauver l'Humanité ou alors la détruire).
Je suis merveilleuse à  voir plus à  connaître car nul ne me peut empoigner, pour grande que fut sa main, hormis celui à  qui je suis destinée. Que nul ne soit si hardi que de me tirer du fourreau s’il ne sait mieux frapper et plus hardiment que tout autre,ou bien il mourra